Documents historiques/Documenti storici


Remontrances (1699) de
Bardonnèche (Bardonecchia)
Cezanne (Cesana Torinese)
Chaumont (Chiomonte)
Chateau Dauphin (Casteldelfino)
Oulx
Salbertand et Exilles
Sauze et Jouvenceaux d'Oulx
Savoulx
Valcluson (Val Chisone)


Chateau Dauphin (Casteldefino)

Du vendredi 25. septembre 1699.
a deux heures aprez midy en lhotel de
nous intendant au lieu de St Eusebe ou
nous nous sommes transportéz ce matin
du lieu d'Abries ont comparu pardevant nous
commissaires les officiers de la communauté
de Chateau Dauphin composées des lieux ou
communautéz particulières scavoir du d.(it) lieu
de Saint Eusebe de celui de Bellins et de Pont
et Chanal tous les d.(its) lieux ne composant qu'une
seule communauté par rapport a la taillabilté
laquelle est comprise dans le perequaire de
cette election sous le d.(it) nom de communauté
de Chateau Dauphin scavoir les sieurs




page
pagina

259v
Philippe Rua consul et Remond Tholozan
secretaire du lieu de Saint Eusebe, Lui
Richard et Jeanbaptiste Peyrache consuls
de Belins, Estienne Morel et Jean Chaix
consul et Antoine Morel secretaire commis
du Pont et Chanal desquels officiers ceux
de Saint Eusèbe nous nous ont representé un
parcelaire du d.(it) lieu ou cadastre de l'année
1659. tiré des anciens parcelaires avec un
muancere ou coursier d'jcelui sur lesquel
ils font leurs chargements et dechargements
Ils nous ont ausy remis deux rolles de
tailles negotiables des années 1691. et 1693.
et les comptes de la recette des tailles
tant royalles que negotiables rendus par
divers revenus des années 1688. et
suivantes jusqu"en 1698. jcelle incluses et les
officiers de Bellins nous ont représenté
le parcelaire du dit lieu ou cadastre de
l'année 1692. paraphé par Bourguignon
en 1634. et un muancere et coursier d'jceluy
jmposées les années 1697. 1698. et 1699.
n'en aiant fait aucuns pour les tailles
royalles depuis 1690. jusqu'en 1697. a cause
des contributions qu'ils payoient
aux ennemis et les rolles jmposés
avant la d.(ite) année 1690. aiant esté brulés
260
ou escartés dans cette dernière guerre. Ils
nous ont aussy representé les comptes
tant de la recette des tailles que des
contributions rendus par divers revenus
des années 1689. et suivantes jusqu'en
1698. jcelle comprise et les d.(its) officiers de
Pont et Chanal nous ont representé
qu'aiant mis en depost leur cadastre et
leur muancere dans la ditte ville
de Briançon pendant la derniere guerre
croyant qu'ils y seroient conservés la d.(ite)
ville fut brulée en 1692. par accident et
a mesme temps les d.(its) parcelaire et muancere
y furent bruslés et depuis n'ayant eu de
quoi en faire ils ont mis le nom
de chaque habitant et possesseur d'heritage
du d.(it) lieu de Pont et Chanal dans un livre
avec les allivrements qu'ils ont tiré des
rolles cottisés avant la guerre et l'incendie des d.(its)
lieux paie les ennemis lequel livre ils ont fait
l'année présente 1699. et nous l'ont remis
ensemble les rolles des tailles jmposées es années
et les autres rolles qui sont entre les
mains des receveurs qui ont esté chargés
d'en faire la recette n'aiant esté faits que pour
des tailles negotiables le Roy ayant eu la
bonté de les decharger des tailles royalles
depuis l'année 1689. en laquelle les
260v
villages des dits lieux furent bruslés par
les ennemis jusqu'a l'année 1696. jnclusivement.
Ils nous ont aussi remis les comptes de
l'administraton des divers consuls des années
1690. et autres jusqu'a l'année 1697. jcelle
comprise concernant les tailles negotiables
et le royalles de 1697. 1698. et 1699. et
tous les officiers des dits lieux qui composent
la d.(ite) communauté nous ont remis des
memoires contenant leurs remontrances au
sujet des interests de la d.(ite) communauté
concernant la revision des feux a laquelle
nous procedons pour y avoir par nous tel
egard que de raison dont ils ont requis acte
et ont signé Rua, Tholozan, Richard,
Puriache Morel, Chaix, Morel.
Nous commissaires avons octroié acte
de la d.(ite) representa(ti)on et ordonné que le memoire
de leurs remonstrance sera transcrit dans
nostre procedure et avons signé ansy signé
Bouchu, Carrel, Pouroy, Lacolombiere
Basset et plus bas par messeigneurs
Richaud Commis
Commis.


Remonstrances des habitants de la
communauté de Chasteau
Dauphin

Que la dite communauté de Chasteau Dauphin
est composée de trois différents lieux ou communautéz
particulieres qui n'en font qu'une seule
261
par rapport a la taillabilité scavoir du lieu
de Saint Eusebe de celui de Belins et de Pont
et Chanal a laquelle communauté on n'en voye
qu'un seul lançon et les sommes portées par
jceluy sont ensuite distribuées aux d.(its) lieux
suivant ce que chacun d'jceux en doit supporter.
Le territoire du d.(it) lieu estat situé dans un lieu sy
froid qu'il ny vient aucun fruits et on ny receuille
qu'un peu de seigle d'orge et d'avoine et ces
grains ne suffisant pas pour la subsistance
des d.(its) habitans ils sont contraints d'aller
travailler en Piemont pour gagner leur vie
et epargner quelque chose pour paier leurs
charges.
Les fonds du dit lieu sont de très difficile
culture ils ne produisent du seigle que de trois
en trois ans l'année apres que le seigle a
esté receuilly on seme de l'orge et l'année
suivante on laisse reposer la terre et sy
on n'avoit pas soin d'engraisser les d.(its) fonds
ils ne porteroient rien du tout.
Il n'y a dans le d.(it) lieu presque point de
pasturages et on est obligé de donner a manger
aux bestiaux dans les granges tous les
jours de l'année ce qui est cause qu'on n'en peut
tenir que très peu.
Le d.(it) lieu supporte le tiers des charges
262
de la vallée de Chateau Dauphin et les
maisons des dits habitans sont beaucoup
plus estimées dans le cadastre que
celles de autres lieux et particulirement
celles de Belins cependant la plus grande
partye des dittes maisons a esté bruslée
par les ennemies qui y ont fait 36. jncursions
pendant la derniere guerre et comme les
proprietaires des d.(ites) maisons sont hors
d'estat de les retablir et d'en paier la taille
a cause de leur pauvreté le d.(it) lieu en demeure
chargé ce qui augmente considerblement
les cottes des autres habitans dans
touttes les jmpositions.
Les jnnondations de la riviere de Varache
les debordements des torents et des ravines
causées par les pluies et par la fonte des
neiges ont emporté et ruiné entierement
plusieurs fonds de la taille desquels le d.(it)
curé est encore chargé quoiqu'il n'en tire
rien du tout.
Les d.(its) habitans ne peuvent avoir aucune
communication avec les autres lieux de
la province de Dauphiné pendant neuf mois
de l'année à cause de la neige et de la glace
dont la montagne de l'Agnel qui est le seul
endroit par ou ils peuvent passer est chargée
ce qui la rend absolument jmpraticable pendant
le d.(it) temps. Il y a même beaucoup de
262
peril a la passer pendant les autres
trois mois a cause des voleurs des vallées
du Po de Luzerne et de Piemont dont elle est
remplie.
L'eglise et la maison curiale ont esté brulées
par les ennemis et les d.(its) habitans sont hors
d'etat de les retablir a cause de leur pauvreté.
Le d.(it) lieu de Belins ceux de St. Eusebe
et de Pont et de Chanal ne faisoient autrefois
qu'un seul corps et quoique celuy de Belins
soit plus petit et moins fertile ce qu'il y ait
100. sesterées de fonds de moins que les autres
deux jl porte neamoins le tiers des feux
pour lesquels tous les d.(itd) lieux sont compris
dans le perequaire de l'election.
Les fonds dudit lieu de Belins sont de
tres difficile culture etant situés dans les
lieux penchants sujets aux ravines causées
par la fonte des neiges et par les pluies
qui ruine et emportent tous les fonds sur
lesquels elles passent.
Les fonds ne produisent du seigle
que de trois en trois ans l'année apres le seigle
receuilly on y met de l'orge et l'année suivante
on laisse reposer la terre et sy on n'avoit pas
soin d'engraisser la terre et sy on n'avoit pas
soin d'engraisser les d.(its) fonds ils ne porteroient
rien du tout a cause de leur grande secheresse.
Les grains qui se receuillent dans la d.(ite)
communauté ne suffisent pas pour la nourriture
262v
des habitans jls sont contrains d'aller
travailler en Piedmont pour gagner leur vie
ou de demander l'aumone.
Le grand nombre d'habitans est cause qu'on y
a fait quelque fois des baux a ferme a des
prix excessifs mais les fermiers ne payent
point et abadonnent les fonds apres en avoir
consumé les fruits.
La montagne de l'Agnel qui est le seul endroit
par ou jls peuvent avoir communcation avec
le reste du Dauphiné est chargé de neiges
et absolument jmpraticable pendant neuf mois
de l'année et on ny peut point passer sans
peril pendant les autres trois mois a cause
des voleurs dont elle est presque toujours
remplie.
Les hameaux les plus avancés dans la
montagne n'ont presque point de bois pour
bastir et pour se chauffer et jl ny a point
d'arbres fruitiers dans tout le dit lieu.
Les maisons des d.(its)lieux de Pont et
Chanal estoient trop estimées dans le
cadastre outre qu'il y en a 150. brulées par
les ennemies ainsy qu'il est prouvé par le
proces verbal du Sr. Tourres president
en l'election de Gap du 5. juillet 1697. lesquelles
sont absolument réduites en cendres et hors
d'etat d'estre jamais rebasties a cause de
la pauvreté des propriétaires de sorte que la
263
taille des dittes maisons demeure a la charge
des dits lieux.
Les d.(its) lieux de Pont et Chanal sont situéz
au plus haut de la vallée de Chasteau
Dauphin les fonds sont de tres difficile
culture et ne produisent du seigle que de trois
ans en trois ans l'année d'apres le seigle
on y met de l'orge et l'année suivante on
laisse reposer la terre laquelle ne reproduiroit
rien du tout sy on n'avoit pas soin de
l'en graisser et jl arrive souvent que les
gelées ou les ravines ruinent entierement
leurs recoltes.
Les d.(its) habitans ne peuvent avoir communica(ti)on
avec le reste du Dauphiné que pendant deux
ou trois mois de l'année parce que la
montagne de l'Agnel qui est le seul endroit
ou l'on y peut aller est chargée de neiges et
jmpraticable dans tout autre temps et
lorqu'on y peut passer l'on est exposé
aux voleurs et aux bandits des vallées
de Po et Luzerne dont la d.(it) montagne
est presque toujours remplie.
Les d.(its) habitans ne pouvant subister
dans le lieu sont containts d'aller peigner
du chanvre dans le Piemont pour gagner
leur vie ou de demander l'aumone.
Les torrents et les ravines ont emporté
263v
60. ou 70. sesterées des meilleurs fonds
des dits habitans dont la taille est a la
charge de la d.(ite) communauté laquelle d'ailleurs
n'a aucun commerce ce qui reduit les habitans
a la derniere misere.
Par touttes les d.(ite) raisons les habitans de
tous les d.(its) lieux qui composent la ditte
communauté de Chateau Dauphin esperent
de la justice de nos seigneurs les commissaires
qu'ils la dechargeront d'une partie considerable
des feux sur le pied desquels elle est comprise
dans le perequaire de cette election et ont les d.(its)
Rua, Tholozan, Richard, Peyrache, Estienne,
Morel, Chaix et Antoine Morel
signé ainsy
signé Philipeau, Tholozan, Richard, Peirache
Morel, Chaix, et A. Morel
Et apres avoir fait preter serment
aux d.(its) Rua, Tholozan, Richard, Peirache
Estienne Morel, Chaix et Antoine Morel
de dire vérité levant la main de maniere
ordinaire les avons enquis sur tout le
contenu aux articles jnserés dans nostre
ordonnance du 28. du mois de juin dernier dont
lecture leur a est faitte a quoy jls ont
repondu.
1
Sur le premier article que les pieces par

264
eux remises contiennent verité et qu'il
n y a rien d'ajouté ny diminué qui soit
de leurs connaissances.
2
Sur le 2. qu'ils n'en rendent ny suppriment
aucunes.
3
Sur le 3. que les muanceres et coursiers
des d.(its) lieux de St Eusebe et de Belins
sont conformes a leurs parcelaires et
que dans le d.(it) lieu de Pont et Chanal
jls n'ont point d'autre coursier que l'abregé
qu'ils nous ont representé contenant
l'allivrement de chaque possesseur des
fonds des dits lieux.
4
Sur le 4. que les rolles par eux produits
sont veritables et contiennent tous les
fonds roturiers sans exception.
5 et 6
Sur les 5. et 6. ont dit que c'est sur les dits
parcelaires et muanceres des d.(its)
de Saint Eusebe et de Belins que se sont
faites jusqu'a present les jmposi(ti)ons qu'ils
contiennent touttes les maisons heritages
264v
et autres fonds de leur territoire qu'ils
ignorent s'il y a des jnegalités d'estimation
dans les d.(its) parcelaires et qu'aiant l'année
1692. en laquelle le parcellaire de Pont et
Chanal fut brulé jls faisoient sur jceuy
les jmpos(siti)ons du dit lieu qu'ils les ont fait
depuis ce temps la sur les precedents rolles
et que le d.(it) parcelaire contenoit les estimes
de touttes les maisons heritages et
autres fonds taillables de leur territoire.
7
Sur le 7. ont dit que les dits parcelaires et
rolles ne contiennent aucuns fonds dependans
des communautés voisines.
8 et 9
Sur les 8 et 9. ont dit que dans les d.(its) lieux
il n y a jamais eu aucun fonds nobles
ou exempts de tailles n y aucuns qui en
aient esté affranchis en execution des d.(its)
edits et declar(ti)ons de 1658. 1693. 1694 et
1695 et que les d.(its)  parcelaires qui nous ont
esté representéz contiennent generallement
tous les fonds roturiers.
10
Sur le 10. que la d.(ite) communauté n'a aucun
proces a raison de l'exemption des tailles
265
pretendüe par quelques particuliers.
11
Sur le 11. que personne par autorité ou
collusion ou autrement ne s'est affranchy
de la taille dans les d.(its) lieux que dans le d.(it)
lieu de Belins ils reprennent les cottes
des jnsolvables et celles des maisons
bruslées dans les comptes des receveurs
que dans le d.(it) lieu de Saint Eusebe jls
reprennent aussy les cottes des jnsolvables
dont l'allivrement monte 6.s 8.d une obolle
et une pitte et que dans les d.(its) lieux de Pont
et Chanal faisant faire leur recette a forfait
jls n'admettent en reprise aucunnes cottes
que celle dont le receveur ne peut decouvrir
ny la personne ny les fonds cottiséz et
qu'ordinairement jls donnent 12. ou 14. pour
cent a ceux qui se chargent de la ditte
recette.
12
Sur le 12. que les d.(its) lieux jouissent de quelques
bois et pasturages communs mais qui produisent
tres peu d'herbe et jls nozent meme envoyer
leurs bestiaux de crainte que les Piemontais
leurs voisins ne les volent ce qu'ils ont fait
plusieurs fois.
13.
Sur le 13. qu'il n,y a ny foire ny marché
265v
ny aucun commerce dans tous les d.(its) lieux.
14
Sur le 14. ont dit qu'ils ne scavent pas a quel
titre la seigneurie des dits lieux leur appartient
qu'ils n'avoient esté de tout temps en possession
de nommer le chatelain et qu'un particulier
pretendant que cette charge estoit tombée aux
parties casuelles s'en est fait pour veoir
par sa majesté, qu'ils sont en proces avec
le dit particulier concernant les fonctions de
la d.(ite) charge ce qu'ils ne paient aucuns droits
a sa majesté pour raison de la d.(ite) seigneurie.
15
Sur le 15. qu'ils n'ont jamais paié la dixme
en espece dans les d.(its) lieux qu'elle a toujours esté
abonnée a prise d'argent aux consuls par les
curés qui en sont les seigneurs decimateurs
ce que presentement les habitans dudit lieu de St.
Eusebe ne donnent a leur curé a raison de la d.(ite)
dixme que 200.tt et outre de quelques fonds qu'ils
exemptent de la taille qui demeure a la charge
dudit lieu lesquels fonds peuvent valloir
environ 15. ou 20.tt de revenu et au moyen de ce
le d.(it) curé est obligé de fournir la cire necessaire
que les habitans dudit Belins ne paient
aussy a leur curé a raison de la ditte dixme
que 200.tt etant en outre obligés de fournir
la cire et que ceux de Pont et Chanal ne
266
donnent au curé de Pont que 150.tt et des
fonds d'environ 30.tt de revenu le d.(it) curé
estant meme obligé au moien de ce fournir
la cire necessaire et que le curé de Chenal
ne jouit pour raison de la ditte dixme que de
50.tt et de certeins fonds qui peuvent valloir
environ 20.tt de revenu les d.(its) lieux de Pont et
Chenal estant obligés de paiers les tailles
des dits fonds dont jouissent les d.(its) curés et
fournir les ornements et autres choses necessaires
aux dittes deux paroissens de Pont et Chenal.
16
Sur le 16. que la mesure ordinaire de la ditte
communauté est la sesterée composée de deux
eminées et l'eminée de deux quarterées.
17
Sur le 17. que les préz les meilleurs préz dudit
lieu de Saint Eusebe peuvent estre arrentés
sur le pied d'une livres 12.s la sesterées par
an et les mediocres de 18 s. que les terres
les meilleures ne peuvent estre arrentées
que deux livres quatres solset les autres
a roportion que les préz les meilleurs des d.(its)
lieux de Belin de Pont et de Chenal ne
peuvent valloir qu'une livre dix sols
par an de revenu et les mediocres 15.s que les
terres les meilleures du d.(it) lieu de Belin ne peuvent estre arrentées que 2.tt par an et celles
266v
de Pont et de Chenal 2.tt 15.s et les autres
a proportion.
18
Sur le 18. ont dit que dans le d.(it) lieu de Saint
Eusebe
il ya 290. habitans taillables chefs
de familles deux peres capucins missionnaires
et un curé que dans le d(.it) lieu de Belin
il ya 260. habitans taillables chefs de
famille et un curé et que dans les d.(its) de
Pont et Chenal il y a 310. habitans
taillables chefs de famille et deux curés
et que dans tous les d.(its) lieux il n y a aucun
gentilhomme qui y fasse son sejour.
19
Sur le 19. ont dit que la plus fort estime d'une
sesterée de fonds dependante du lieu de St Eusebe
est de 9.s 3.d celle de Belin de 7.s 6.d et que la
plus forte estime de la sesterée des d.(its) lieux
de Pont et Chenal estoit de 8.s.
20
Sur le 20. ont dit que le total de l'alivrement
du dit lieu de Ste Eusebe resultant de leurs
parcelaire et rolles est de 410.tt y compris
l'estime des maisons meme des brulées
et celle des fonds emportéz absolument
par les torrens et ravines la d.(ite) estime
des fonds emportéz montant environ
267
111.s 1.d et celle des maisons 52.s 2.d 6.o dont
il y en a 38.tt 7.d 4.o pour celles qui ont esté
brulées que le total de l'allivrement du d.(it) lieu
de Belin resultant aussy de leur parcelaire
et rolles est de 364.tt est ce compris l'estime
des maisons et environ 2.tt et a quoy monte
l'estime des fonds ruinés ou emportés par
les torrens, et que l'allivrement total des
fonds des d.(its) lieux Pont et Chenal
resultant de leurs rolles est de 455.tt y compris
de même l'estime des maisons et 18.tt a quoy
monte aussy l'estime de plusieurs fonds
qui ont esté emportés par les torrents.
21
Sur le 21. ont dit que leurs reponses ensemble
les memoires de leur remonstrances
contiennent verité et ont les d.(its) Rua, Tholozan,
Richard, Peyrache, Estienne, Morel, Chaix
et Antoine Morel signé avec nous
ainsy signé Bouchu, Canel, Pourroy
La Colombierre,
Basset, Tholozan, Philipeaux,
Richard, Peyrache, Morel, Chaix,  Morel
 
et plus bas par messeigneurs Richaud
Commis.

Du samedy 26.e 7bre 1699. a
sept heures du matin nous d.(its) commissaires
avec le d. (it) sieur Dieulamant les dits
267v
experts a l'exception du sieur Dafflont
qui est resté malade au lieu d'Oulx nous
sommes transporté avec les officiers
de la communauté de Chateau Dauphin
sur les territoire de Saint Eusebe et de
Belin les d.(its) lieux faisant partie de la d.(ite)
communauté et le d.(it) s(ieur) Dieulamant ayant
arpenté en notre presence plusieurs
fonds de touttes qualités il nous a raporté
du serment par luy  presté le 28
juin dernier lequel il a rejtiré qu' il a
a appris par la declara(ti)on des officiers et
habitans de la d.(ite) communauté de Chateau
Dauphin qu'ils mesurent l'estendüe de
leurs fonds a la sesterée divisée en deux
emines et l'emine en deux quarterées
laquelle sesterée ils composent de 72
trabues qu'ayant pris une longueur moienne
entre celles des differentes trabues
qui luy ont esté representés par les dits
officiers il l'a trouvé estre de 14. pieds
cinq pouces et demy (pied delphinal)
de maniere que leur sesterée composée de
72. des d.(ites) trabues devoit revenir a 418.
toises quarrées delphinalles mais
que neantmoins par la comparaison des
differentes proportions que luy ont donné
les fonds par luy arpentéz la ditte
268
sesterée s'est trouvé revenir a 427.
toises quarrées delphinalles dont les
900. font la sesterée de Grenoble ou delphinalle
et environ 476. toises quarrées royalles
dont aussy les 900. composent l'arpent de
Paris.
Et apres que nous d.(its) commissaires
avont eu visitté tout le territoire des dits
lieux aiant observé et fait observer aux dits
experts l'etat et qualité des fonds d'jceux
et les autres circonstances qui peuvent
entrer en considera(ti)on dans l'estima(ti)on des
avantages ou des desavatanges des dits
lieux nous nous sommes retiré dans le d.(it)
lieu de St Eusebe apres avoir vaqué sans
interruption jusqu'a six heures du soir
et ont le d.(it) sieur Dieulamant les d.(its) experts
et les d.(its) Rua, Tholozan, Richard, Peirache Estienne, Morel, Chaix, et Antoine Morel
signé avec nous ainsy signé Bouchu
Canel, Pourroy, la Colombierre, Basset

du Mollard, Benoist, Bernard, Mottet
l'Epine, Comb, Philipeaux, Tholozan
Richard, Peyrache, Morel, Chaix, Morel
et plus bas par messeigneurs Richaud
Commis.

268v
Les sieur Dieulamant repeté
sur son dit raport dont nous luy avont fait
faire lecture y a persisté et a signé avec
nous ainsy signé Bouchu, Canel, Pourroy
la Colombierre, Basset
, du Mollard et plus
bas par messeigneurs Richaud Commis.
Du dimanche 27.e septembre
1699. a six heures du matin nous d.(its) commissaires
sommes partis du d.(it) lieu de Saint Eusebe avec les d.(its)
experts et les d.(its) officiers de la d.(ite) communauté
de Chateau Dauphin pour parachever la visitte
du territoire d'jcelle que nous n'avons pu
visitter le jour d'hier et nous estant transportés
sur celui de Pont et Chenal nous aurions
observé et fait observer aux d.(its) experts l'etat et
qualité des fonds d'jceluy et le territoire de
la d.(ite) communauté de Chateau Dauphin tant des
partyes que nous avons visité le jour d'hier
nous a paru prpore a chanvre en quelques
petites partyes a seigle en plusieurs et les
surplus a orge et avoine et ayant beaucoup de
prez dans les lieux bas et tres grande quantité
dans les montagnes ou il y aussy beaucoup de
pasturages et de bois propre a baptir et pour le
chauffage y ayant une mine de feu dans une
des montagnes du d.(it) lieu et Belin n y ayant
aucunes vignes dans tout l'estendue de la d.(ite)
communauté.
269
Et apres avoir encore observé et fait observer
aux experts les autres circonstance qui peuvent
entrer en considera(ti)on dans les avantages ou desavan
tages a la d.(ite) com(munau)té pour enfin nous en faire
leur rapport dans le lieu de Molines en Queyras
nous nous y sommes transportes apres avoir vaqué
jusqu'à 6. heures du soir et ont les d.(its) experts les
Rua Tholozan Richard Peyrache Estienne
Morel Chaix et Antoine Morel signé avec
Rua, Tholozan, Richard, Peirache Estienne, Morrel, Chaix, et Antoine Morel signé avec
nous ainsy signé Bouchu Canel Pourroy la
Colombierre Basset
Benoist, Bernard, Mottet
l'Epine Comb, Philipeaux, Tholozan
Richard, Peyrache, Morel, Chaix, Morrel
et par m(essei)g(neu)rs Richaud Commis.
avec paraphe signé Rua Tholozan Richard
Peyrache E. Morel J. Chaix, et Morel.

Du lundy vingt huit septembre
16 quatre vingt dix neuf a neuf heure du
matin au lieu de Molines en Queyras.....
269v



Home



w