Histoires vécues (hier)/Storie vissute (ieri)

Joseph François MEDAIL
(24/09/1784 - 06/11/1844)

    Ce fut Joseph François MEDAIL qui donna le premier l'idée du tunnel ferroviare du Fréjus(première appellation: tunnel du Mont-Cenis). Cet ouvrage gigantesque devait relier les deux parties du Piémont de part et d'autre des Alpes (la Savoie et la province du Piémont d'aujourd'hui).
Entrée du tunnel ferrovaire du Fréjus côté italien

    C'est son grand-père Philippe, natif de Millaures*, qui s'établit à Bardonnèche* suite à son mariage le 20/02/1748 avec Anne BERAUD de Bardonnèche.

    Joseph François MEDAIL est nè dans une maison de Bardonnèche le 24/09/1784. Il est en général cité dans la littérature comme un humble habitant de Bardonnèche, commissaire des douanes sardes. La réalité est un peu différente bien qu'il ait été correctement cité par Louis François des Ambrois de Névache, premier président du Sénat italien et son contemporain originaire de la même vallée que lui, qui écrivit dans ses mémoires:
"Medail intéressé dans l'entreprise de messagerie qui faisait le transport des voyageurs et de marchandises entre Lyon et Millan…"
    En effet, bien qu'ayant commencé sa carrière de "commissionnaire - chargeur" (commissionnaire en douane) à Montmélian* et à Suse* où il se maria le 23 juillet 1816 et eut 2 enfants, il créa dès 1816 avec son frère Louis (27/09/1787 - 03/04/1851) une société commerciale au Pont de Beauvoisin* (aujourd'hui le département 73 en France). Louis resta au Pont de Beauvoisin (73) et son petit-fils François créa en 1895 - 96 la société du tramway de Pont de Beauvoisin de Saint Béron* à Saint Genix sur Guiers*.
 La société  "Medail Frères" a duré jusqu'en 1847:

L'Abeille Savoisienne, 4 mars 1848
http://www.memoireetactualite.org


    Il s'établit à Lyon où il deviendra un des très gros entrepreneurs de la ville et des communes alentours en construisant ponts et routes:

Recensement de Lyon 2éme, 1836
Archives municipales de Lyon, 921 WP 176


Le Censeur : journal de Lyon,
politique, industriel et littéraire,

N°3082, 02 nov. 1844
Bibliothèque municipale de Lyon


    D'ailleurs il donne lui-même quelques éléments de son parcours professionel dans le projet de tunnel qu'il présenta à CAVOUR. Projet dans lequel il explique l'importance primordiale du tunnel pour l'économie et le commerce du Piémont au sein de l'Europe:


Premières et dernières lignes des huit pages du "Projet
de percement des Alpes entre Bardonnèche et Modane"
AD 74, Annecy, ref. BR art. 1009

    Ce fut au cours d'un de ses nombreux déplacements pour voir Cavour et ses services qu'il décéda à Suse chez son beau frère GENIN. Joseph François MEDAIL connaissait parfaitement la montagne entre Bardonnèche et Modane. Il avait pratiqué longtemps le transport et le commerce entre la France et l'Italie et il était entrepreneur de travaux publics. Il avait donc tous les atouts pour proposer ce projet révolutionnaire de tunnel.

    C'est peut-être en hommage à ses racines culturelles que l'épitaphe du tombeau de Joseph François à Suse est en français. Bien sûr à Suse le français était compris mais ce n'était pas la langue usuelle:
"A mon époux !
A  notre père !
Ici repose Joseph Francois Medail
né à Bardonnèche
le 24 septembre 1784
decédé à Suse le 5 novembre 1844
Il s'est endormi dans le Seigneur celui qui fu juste et bon
Son coeur n'a regetté que le bien qu'il laissait faire
Son dernier vœu était pour son pays
Priez pour lui !"

    L'acte de naissance de Medail est aussi en français car cette était la langue utilisée dans les actes officiels avant l'unité de l'Italie dans la haute Vallée de la Doire, pendant que la population parlait le "patuà" (l'occitan). Encore aujourd'hui le français est compris et parlé dans la Haute Vallée de Suse par une bonne partie des gens.
 
    En Italie, à Bardonnèche ou à Millaures, le patronyme MEDAIL a été écrit et est toujours écrit MEDAIL. Dans de nombreux documents administratifs français concernant Joseph François on trouve l'orthographe Joseph François MÉDAIL. Curieusement on retrouve dans de nombreux articles italiens concernant Joseph François l'orthographe MÉDAIL avec un accent sur le E!

    *A l'époque de MEDAIL, toutes ces villes étaient dans le Piémont. Après le rattachement de la Savoie à la France, Le Pont de Beauvoisin (73), Saint Béron, Saint Genix sur Guiers et Montmélian sont en France.












home