Histoires vécues (hier)/Storie vissute (ieri)


Manoscritto Gendre


1a parte

Millaures le 1er Mars 1913
Ce livret appartien a Gendre Maximin feu Benoit.
Gendre Joseph François mort an 1878 le 3 juillet.
Gendre Jean-Baptiste mort en 1882 le 3 juillet.
Gendre Benoit mort en 1871 Mars.
Gendre Maximin né l'an 1865 le 17 décembre.
Sucession de Gendre Maximin et de Vallory Josephine femme.
foto 1g
Gendre Marie Rosalie née le 5 novembre 1887.
Gendre Marie Louise née le 8 juillet 1889.
Gendre Josephine née le 3 Octtobre 1893.
Gendre André Matiheux né le 21 septembre 1891.
Gendre Joseph Ferdinand né le 9 Octtobre de l'an 1904.
1d
Les terribles catastrofes de 1884 et 1885

Le 25 novembre 1884 les tremblements de terre ce sont fait sentir en Espagne et on ruiné deux provinces entière et bien d'autres pay encore et ce sont fait sentir jusqu'a nos abitations, les abitans de ses provinces était campé dans les campagnes la nège desous les pieds et la faim de deux jours. Entre ses deux année les terrible fléaux de la nège dans nos contrées voisines dont la hauteur de nège s'est monté à 2 mètre et 10 et a 20 centim.
2g
et dans certin pay jusqu'a 3 mètres. Donc voici les pay qui ont souffert de la valanches, au Deveys, a Saint Colomban, a la Farière, a la Nouvalaise, a Venaus, a Mafiotte. La destruction du circondaire (ital: circondario) de Suse se monte à 65 a 70 maisons ensevelie par la neige. L'an 1889 nous avons eu une saison tardive il a ffallut quiter la faut des Arnoux au dessu de la montagne pour venir moissoner au dessu de la Brouë les seigles au comensement d'Octobre. 2d
L'année 1889 a été la grande incendie de Rochemolle, l'incendie a été de 43 maisons du côté de Val Froide au dela du ruissau qui partage le pay, le 7 Ocobre. L'an 1890 on a vu plusieur incendies a Gravère, au Montpentier, a Molière 8 maisons, au Mélezet, deux maisons dans le courant de Javier à Bardonèche région dit la Moutte, une maison dans le courant de fevrier. L'iver 1890-91 a été terrible pour le froid, une grande cantité de mondes on perit pour le froid le sain jour de la pentecote qui fu le 17. 3g
Mai on a vu la gelé a faire de grand dégat dans plusieur bons pays et mettre la famine dans certin cantons de la Russie et bien d'autres. L'an 1892 le 31 juillet a été une terrible tempète ou grèle qui a ravagé les recoltes, la grèle etait de la grosseur d'une petite noix d'onc les plus vieux du pay n'on jamai vu les mèmes. L'iver de l'an 1893-93 a été très légèr, la conduite de l'au de la fontaine a été faite du moi de decembre et janvier. 3d
L'a(n) 1893 du coté de Rochemolles a été une segonde grèle mais a une petite cantité de superficie, par bonnheur car ou sa tombé, sa touts masacré les seigles, les fèves et touts le reste. Ignorant le jour mais sa été dans la première quinzaine de juillet, la grèle a été de la grosseur d'une grosse noix pesant cinq cent grame comme on a mis plusieurs sur le poid. 4g
L'a construction de la nouvelle Eglise et fondateur Monsieur Medail Louis né a Millaures demeurant a Paris depui plusieur années a donné pour la construction de la nouvelle Eglise la somme de vingt mille francs d'ont on a mis la main a l'heuvre. L'an 1890-1891 on a tréné toutes les pierres de la carière des Clots des Ravières dans les mois de décembre et janvier toute par corvées. L'année d'après suivante on a fait des bois le trainages des bois, on a acheté un peu, les particulier en on donné et le restant a été pris sur les 5d
comunaux au Pineas et au Javaroneas et le siages des planches et on a fait la mème année 1892 dans le mois de septembre et Octobre on a mis la première pierre qui a été placée avec les ceremonies religieuses et on a fait les fondations dans le vieux simetier qui éxistait avant. L'an 1896 on a fait le touts a la journée don t'on a trouvé grande quantité d'os qui on été déposé dans la maison mortuère, le tout a été fait avan la demolition de la vièlle eglise et plus on a monté 5g
touts les brics de l'estation au nombre de six vagons ou de quarante deux milles brics et du sable dans le mème moi. L'an 1893 le 15 Mai on a commencé la démolition de la vieille Eglise qui a été faite par corvée et la nouvelle construction a commencé le 1er Jouin et on a fait monter tout le reste du sable au payans au pris de 20 centimes par charge, tant ânes comme mulets, qui a couté quatorze cents francs environs, plus on a monté six vagons de chaux de dix a douze mille miriagrame chaque vagon, la chaux a été 5d
montée par corvée gratuite. Le mème jour qu'on a commencé la demolition Monsieur Masset Antoine né a Rochemolle Curé de cette paroisse a célébré la dernière messe gratuite pour la préservation du malheur qui a été un lundi. Donc le dimanche avant on a porté le St sacrement en prosession solenlle a la chapelle de St Glaude qui a été érigée pour Eglise durant la construction. L'an 1894 le 5 Octobre, un vendredi soir, l'évêque a 6g
monté de Suse pour la benediction de la nouvelle Eglise. On a été a sa rencontre en procession, d'onc le sindic Mathieu Guiffre a fait un cermon bien détaillé en français de la son rentré a la chapelle. On a deposé les reliques et on a chanté les vèpres, d'après sont repartit pour l'Eglise en prosession en recitan le chapelet, en arrivant à l'eglise on a déposé les reliques dans l'atrio (ital: atrio), on a donné leur benediction et on leur a lessér passer la nuit avec des personnes portée de bonne volonté a veiller et a prier et au samedi matin 6d
on a commencé les fonctions de la Benediction qui on duré trois heures edimie. Le plu écenciel que jai remarqué qu'on a fait une croix en cendre au milieux de l'église a pouvoir marquer dune jambe l'alafabet en latin et de l'autre jambe en grec et anfin a onze heures l'eveque a celebré la première Messe et le lendemain jour de dimanche ou notre dame du St Rosère, Grande Messe grande fête solanelle, enfin le 29 d'Octobre on a célébré une segonde messe d'action de Grâsse, d'ont on a recenti d'auqu'un malheur durant 7g
cette grande entreprise. Monsieur Medail André frère du bienfetteur chef des travaux, Meur Ferrero Baptist chef d'entreprise et MeurFesta Laurent chef maçons touts les deux natif de Bièle. Au pilié de de la croix qui et en au de l'eglise sur le couvert les quatre lettre inisiales M.A.F.L. qui signifie Medail André et Festa Laurent. Le 19 novembre 1893 a brulé une maison a la montagne de la Bruë donné par deux petit enfants qui s'amusait. 7d
Le 13 janvier de l'an 1894 a 5 heures du matin a brulé 14 maisons au Chataux de Baulard. L'an 1894-95 l'iver a été très rigoureux, nous avons été sans nége juqu'au 8 de janvier et du 8 au 20 a tombé la nège jusqu'a la hauteur d'un mètre et soixante. D'après ses nèges s'atombé un froid qui est venu de 26 degrès dessou le zero. Il est venu de nège dans plusieurs bon pay dans l'heuroppe et en grande cantité. 8g
L'eau de la fontaine de l'amaux du Villard de la commune de Baulard et bien d'autre village ont été de même presque tarrie. l'an 1895 dans le moi de novembre a bruslé la maison des planches et une maison au chataux de Bardonèche. L'an 1896 le 22 avril et venu 60 centim. de nège plus de la même année 40 centim. le 2 Mai. L'an 1896 le 20 septembre et venu la nège qui a écrasé touts les chanvres et le 18 octobre 8d
et venu la neige d'onc nous avons été a l'iver, il a fallu ôter la neige pour ramasser les pommes de terre. Il y a eu du dix au 14 le beau temp, les nèges cesont un peu retirée et le mondes a profité pour ramasser le segond foin et le reste du chanvre et bien des pomme de terre sont restée au printemps prochain. Plus dans la même année dans le commencement d'Octobre une incendie a Bardonèche une maison dit les Suspizes. Plus au Mélezet quatre maisons le 4 novembre. 9g
Pour l'année 1894 cidevan s'a resté dessou la neige, de l'avoine, de l'orge jusqu'a des seigles et de la même année, le 16 novembre, a brulé une maison à Bardonèche dit les Gérard offcier de poste. Toujour de la même année les recoltes on était été dans quelque pay d'un tiers et d'un quart et dans des pays presque rien, il y a eu de grande misères ainsi que dans la basse italie et bien d'autre pays d'Europpe. 9d
L'an 1898 le 4 Mars a été fêté par toute nation Italiène d'on nous citons celle de Millaures. Comme ça été un vendredi, la messe a été pour la paroisse et firents sonner les cloches a grande volée pour célébrer le cinquantième aniversaire de l'estat ou nôces d'or d'on nôtre Roi Charle Alber à accordé cette faveur. L'an 1898 d'ont touts le peuples a été dans la joie Monsieur le sindic avec son échalpe, a la tête de sont conseille et bien d'autres persones et vieux vétérants 10g
au nombre de 44 partirent du hamaux des Gleise le drapau en tête porté par un décoré des bataille d'afrique firents briller leur décorations et ce rendirents a l'Eglise et entendirents la sainte la st Messe et a la fin messieur les Coristes entonnèrents le tedum et repartirents toujour a la suite du drapau, se rendirents aux Gleise chés Monsieur Guiffre André aubergiste pour le reste de la journée d'on plusieur sermons furent développés, commencé par Meurle sindic qui a été aplaudit, Heoud Philibert, Gendre Jean et 10d
Rochas Alfonse, Guiffre Pierre et Faure Joseph au son des coups de fusils. L'an 1900 pour la dernière année du ciècle, a été célébré une Messe a minuit du 31 décembre 1900 au premier Javier 1901 pour la dernière année du ciècle et pour la première mais ça été pour les paroissents de deux prètres et, les petites paroisses l'on pas eu, comme par exemple a Millaures. On a pas eu la messe de minuit mais le lendemain le premier janvier on a célébré la messe en grande sollenité et en 11g
exposant le St sacrement touts le temps des fonctions et vétants les servants de mèsse de leur aubes blanche. L'an 1902 le 16 Aout a 2 heure du matin a eut une incendie a Rochemolle de sept maisons sur bor du ruissaut qui sépare Rochemolle en deux du coté de la grande fontaine au dessu du chemin qui traverse le pays. L'année 1902 a été une bien triste saison, le printemps a été très froid, neige et glace, et les récoltes onts été très maigres, foins deux tiers tramois et seigles un tiers. 11d
L'année 1907 a été très triste, il y a eu deux demis vèrs de pluie durant toute la saison. Les recoltes ont été d'une petite moitier sur toutes sorte de récoltes, que Dieu nous preservents d'une semblable mais la pluie a commencé le 23 septembre et a fini le 5 novembre incessament. L'année 1910 a été très pluvieuse et très froide et très tardive, on a du commenser les travaux de la campagne au 15 mai. L'autaune a été très froid et humide, on a du coupper les tramois des montagnes vert et en plusieurs endroits 12g
les blés et anfin au dix novembre la nège pour tout l'iver mais la saison a été assé abondante. L'an comme sidessu qutter les foins de la montagne pour venir coupper les blès et a été très funeste pour Rochemolle. Le 26 décembre a 4 heures du soir a decendu une avalanche du Grand Vallon, a passé une centènents de mètres du pays mais le soufle a emporté entièrement deux couverts de maisons et le soufle s'étent élevé a arachèts une parties des chiminée et a décendu jusquau ruissau ou a l'au et a renverssé une centaines de plantes du côté de d l'adroit. 12d
Une seconde avalanche a décendu du somèt de la montagne, a pris le ruisseau qui couppe le pay en deux étant arrivée dans le pay, a envaï le pont et a accumulé jusqu'aux toits des maisons a 8 heures du soir et une troisieme le 7 janvier 1912 dans la même combe ayant enseveli entièrement deux maisons et plusieur autres on soufferts. Ayant les soldats de Bardonnèche pour sortir gens et bètes mais il n'y a pas eu de morts ni de blessés. L'année 1912 a été très froide, les tramois n'on pas entré dans leur maturité et le 5 du moi de jouin a brulé deux 13g
maisons a la montagne des Horres a 9h du matin, et 14 d'Octobre a brulé deux maisons a l'amau des Royère a 9 heures du soir, le 26 Novembre a brulé 3 maisons a Baulard a 7 du matin. L'iver de 1912-13 a été très funeste et la saison très froide et très pluvieuse et remarcable par les grandes gerres survenue. L'Autriche a déclaré la gerre a la Serbie et au Montegro enégro mai la Russie l'a déclaré 13d
a l'Autriche, alors l'Allemagne declara la gerre a la Russie et a la France et a la Belgique. Tout et arrive le 1° et 2° d'aou, des grande et terrible gerre. L'autone très froid et très humide, l'hiver a été très froid et de grande neige. Comme l'Italie n'avais poin la gerre mais il-y-a eu de grand tremblement de terre dans la Roumanie ou sont été ensevelits de 25 a 30 mille personnes le 10 janvier. D'a près touts ses malheurs des grandes neige qui a aucasioné de grands dégats 14g
et même temps des pluies qui ont envaÿ les plaines et les gerres ont duré tout l'iver et tres terrible san relache. Sa été une veritable boucherie. Le pritemps a été très humide, l'on ne pouvait poin semer les pommes de terre. D'aprè touts l'Italie a declaré la guerre a l'Autriche le 23 mai 1915, la Romanie a aussi declaré la guerre. La maison des Horres, l'an 1913 nous avons démoli la vieille et commensé le la nouvelle le 8 mai. Touts se faisait par mon fils André et mon beau frère 14d
Allizond Remy, en 1913 52 journées, en 1914 50 id et en 1915 quelque journées. Nous avons payé les tailleurs de pierre pour le couvert la somme de 112 et 50c. et le fatal jour le 11 mai mon fils André et parti pour la guerre et laissant touts les travaux de la maison fait a trois quart surtout que les mois de Mai et Jouin, 22 jours de pluie sur 30. De chaque moi, Juillé a était a peu pres, Aou et septembre grand sec. Dans le courant de Mai le 15g
Gouvernement a fait aquisition des mules, mulèt et chevaux des particulier pour la gerre guerre gerre. Au printemps les danrée on toutes augmentée, le gouvernement payé les bêtes a some de mille a mille cinq cens et en autonne les marchandises on toutes doublé. Dans le moi d'Octobre le gouvernement a fait aquisition des vaches des particuliers payé de 125 a 130 les vaches et 140 a 145 les beufs les 100 kilog. pesée viv. 15d
Les foires en autone, les mules au pris 1500# a 2000, les ànes de 4 a 500#, les vaches de 4 a 600#, les moutons et brebis de 25# a 40#, le beurre de 3#25 a 3#50, la pâte 90c., le pain 55 a 60c., le maïs 35c. toujour le kilograme. Au commencement d'Octobre, la Bulgarie a déclaré la gerre a la Serbie, la Quadruple a déclaré la gerre a la Bulgarie pour le pasage des Dardanelle vu que le Turque ne pouvait se défendre a cause de la grande misère qui regniait dans la Turquie. Et le vin a 65 a 75 l'ectolitre, 16g
les pommes de terre de 15 a 20 centime le kilog., le blé a 35 a 40 l'ectolitre. Les peaux a faire souillé 20# le kilog., le cuir de 10 a 11#, enfin touts a doublé et triplé de prix. Notre St père le pape Benoit XV a ordonné des prières publiques et a donné ordre a touts les curés des paroisses de célébrer, le lendemain de la Toussaint jour des defunts, trois messes, une pour la paix, l une pour les soldats mort en guerre et l'autre pour la paroisse comme de la bitude. 16d
L'an 1915 Guiffrey Celestin asesseur et Alfonsce Allemand conseigler et les autres conseigle de l'amau du Frécinet ce sont reuni avec tous les particuliers pour l'achat des prélen, le reduirent en paquier penquier pour la montagne des Horres. De la, touts les conseigliers ce sont porté au Gleise pour convenir a vec touts les propriétaires. Ainsi a été convenu a 6# chaque trousse d'ont on a mis les vaches de trois ans et a 3#25c. de chaque vache que touts les particuliers du Fricinet on payé le jour des Roi 17g
1916 et huit jour après on a était aux Gleise pour le payement des trousses de chaq'un, la somme s'est montée a 1338 que s'a fait 223 trousses. L'n 1916 l'Italie déclare la guerre a l'Allemagne le 27 d'Aut et la Rumanie déclare la guerre a l'Autriche. Le 28, les marchandises ou denrées se triple, les oeus 2# la douzaine, le beurre 4# le kilog., la laine coupée a la brebis et lavée, 7# le kilog. et la guerre continue et a charnée. 17d
Les bestiaux de même sonts an agmentation. Tous le  monde soufrents du grand chatimens en voyé de Dieu. L'orge pelét 1# le kilog. Au commencement novembre touts les garçons a commenser de 1876 jusqua 1888 en comptan touts 1ere, 2eme, 3eme et touts les reform, touts repasser a la visite et presque touts soldats au premier de decembre, touts seus de 1874-75. Le beurre a 4#, 4#50, les oeufs 2#20c. a 2#50, la douzaine et l'on comparents a un segond déluge l'Allemagne et l'Autriche ont a 18g
néanti la Belgique, la Serbie, la Rumanie. Nous somme en décembre 1916 et la gerre continue. Les oeufs sont à 2# et 50c. la douzaine, le beurre a 5# le kilog. et on a fait une revue dans touts les maisons en commensant par le froment, la voine et les pommes de terre et touts les prix sont en éxagération, les coordonier faisant payer les souillets de 35 a 40# le paire soullét de travail, la pâte de 1# e 20c. le kilog, le maïs 50 a 60 le kilog., la viande segonde classe 4# et 2c. a 4#50 c.. 18d
pagina divelta
On touves presque plus de pétrol, plus de sucre dans ses moments et le peuples et dans la flictions. Les chemins deferres transportents que les materiaus de guerre et les autres comerces sonts de cauté. L'iver de 1916-17 a été très rigoureux par le grand froid et les grandes neiges. Le froid a été, a la gare de Bardonnèche, de 25 a 26 dessou le zero et la neige a depassé les 3 mètres. 19g
En novembre 1916 défense de faire des biscuits et du pain fin mais touts le pain unique au 80 pour cents mais au mois de Janvier 1917 le pain venant a manquer on l'a mis au 90 pour cent, le sucre a manqué totalement. Les sindics des communes on supliqués et on a envoyé pour chaque personne 3 hectg. pour chaque mois et touts les reste des vivres dans l'escarsité (ital: scarcità). En 1917 au commencement d'avril le gouvernement a fait une aquisition des vaches dans les communes. Une dixième a Millaures, 19 vaches  qui est la 3eme fois. 19d
La 1ere 21, la 2eme 20 et la 3eme 19 vaches qui fait en touts 60 vaches et beufs. En avril le gouvernement a fait aquisition des pommes de tere terre donc la commune a été obligée d'en fournir 18 quintaux a 30# le quintal, de retour une augmentation a touts les vivres. Boulversement de gouvernement en Russie, on a chassé l'empereur et la revolution d'après un gouvernement provisoire. Au commencement de juillet le beurre a 6# 6#50 c. le kilog., 20g
les oeufs 3# la douzaine, le lait 50 c. le litre, le pain souvent maquan, la pâte 1#20 c. 1#40 c. la ki., le maïs s'entrouvait presque pas mais le pris etait de 60 a 70c. le kilog.,  le vin de 110 a 120# l'ectolitre. Nous sommes au mois de septembre, tout le mois a été une chaleur acablante mais le mois d'Octobre très frois. La guerre continue acharnée, pour les danrées sonts toutes taxées, sucre, pâte, ris et maïs et les sindics sonts chargé chaqun dans sa commune 20d
pour faire demande pour les besoins de la comune. Que les communes chargé les épiciers pour distribuer le nécéssère pour chaque persones et les épiciers n'avaits rien autre a débiter pour leur compte. Voici les prix des marchandise. Les vaches de quatre cents# jusq'ua douze cents#, les mules de mille # a trois milles #, les moutons de soixante à quatre vingt # ainsi que les brebis, le beurre a huit à dix # le kilog., les oeufs de trois # cinquante a quatre # la 21g
douzaine et toutes les danrée était taxée par le gouvernement. Le mois d'octobre, le gouvernement à réquisit les foinls, a taxé pour chaque particulier la cantité de 4 a 5 jusq'ua 10 (au pris de 1 franc et 60 c. le quintal) quintaux la voiene, l'orge, le froment et les vaches et tauraux au pris de 14 et 16 juqu'a 18 francs le quintal, les cochons se vendait de 40 a 45# le quintal en pesant touts les bestiaux vivant. Le gouvernement de touts les pommes de terre dans les commune (a fixé) le prix de 40 c. le kilog  ou 40 # le qunital. 21d
Le vingt Octobre, une quatrième acquisition des vaches et tauraux, aussi une vingtaine pour la commune de Millaures. Le 22 du mème mois aquisition du foin, la commune de Millaures a étté obligée de fournir sept cents quintaux que touts le particuliers à chaqun selon ses avoirs. Nous somme au mois de novembre, la guerre continue. Voici le pris des souillets, les souilléts chès le cordonier sont à 50 a 65# le paire, le cuir de 12 à 16# le kilog, la pau de 20 à 25# le kilog, les clauts clouts de 8 à 10 le kilog., plus tard de 12 à 14# le kilog. 22g
Le 20 novembre on'a fait la requisition des pommes de terre donc la commune a été obligée d'en fournir 75 quintaux ainsi que toutes les autres communes. Nous voici à la pres, que famine, la ration et de deux hectg. de pain pour chaque jour chaque persone et la pâte et le ris un kilog. pour chaque mois pour chaque persone. En 1918 trois hect. du ris et de pâte par mois pour chaque persenne et nous somme à presque famine. 22d
Au commencement de fevrier 1918, une cinquième requisitions de vaches toujours pour une vingtaine et plus. On à mis la taxe de 15 kilog. de grin de blé pour chaque personne à alez faire moudre pour le pain des familles et ceus qui en d'avance était aubligé d'en vendre a ceus qui en avait pas au pris prescrit par la loi. Anfin depuis le 1874 jusque 1900 tous était soldats sauf les malheureux estropiés. Le gouvernement pour les requisitions des vaches le prix était de 3 catégories 1° 23g
de 12 #, 14 et 16# le quintal en les pésants toutes vivantes, mait a la 5eme requisition le gouvernement a augmenté le prix de 10# par quintal et le prix des bestiaux a ogmenté enormement, le prix des vaches de mille a deux mille #, les chèvres de deu cents a trois cents #, les moutons et brebis de 80# jusqua 150# les mules et mulets de quatre a cin milles francs. Au printemps de 1918, les pommes de terres était de 6 a 7 francs le miriag., le beurre de 10 a 15# le kilog., les oeufs 50 centimes la piece ou 6# la douzaine, les vaches de mille cinq cent a trois milles francts, 23d
les bonnes mules et muléts de 4 a 6 milles francs. A Bardonnèche les ouvriers et autre ne trouvait plus de pâte, plus de beurre, huile et lard. C'est afreux, la famine nous tourmente. En 1918 les jeunes poules valait de 15 a 20# la pièce et les grosses de 25 a 30# la piece et les oeufs de 7#20 c. a 8#40 c la douzaine, les pommes de terre de 80 a 90c. le kilog. a 1#20. En 1917 les Etats Uni d'Amérique on déclaré la guerre a l'Almagnes et en 1918 sont arrivés aux nombre de plusieurs millons 24g
et enfin la Bulgarie a demandé la pai ou larmitizio (ital: armistizio) le 2 Octobre, anfin la Turquie le 5, et l'Autriche a fallu succomber peu a près et au mois de novembre l'Alemagne et l'empereur a été obligé d'abtiquer sa courone et partir pour l'exile et Vilson president des Etats-Unis d'Amérique s'est drendu en Europe pour traiter de la pai avec ses amis qui sont l'Engleterre, la France, l'Italie, la Belgique, la Serbie, le Monte Négro. Mais après touts on sortis les grandes maladies qui on fait plus de mortalité que la geure. 24d
En mille neuf cents dixneuf, sur la fin de Janvier une 6me requisition des vaches taureau au nombre de 22 mais la 5me et 6me le gouvernement prenait touts san distenction vaux et vaches tauraux mais au 20 Mars une septième requisition a été afichée a larbre pretoire par le gouvernement et nous verrons les vaches et tauraux de 30mg. était pour le gouvernement et touts le reste etait pour la population civile a etait prise. Est la huitième afichée mais elle n'a pas eu lieu. Lalmagne a signé la paix le 28 jouin 1919 a vec les puisance aliée. 25g
Est La saison a été très mauvaise depuis le jèle de la première quinzaine de Mai, pas une goutte de pluie, les recoltes sont été inférieure a la moitié. Des grandes maladies on survenu pour la population ainsi que les vaches, brebis et chèvre. Les chèvres dans nos contrée ont peris presque touttes et bien des vaches et brebis et les malheurs s'en suives. L'an 1918 a etait erigé les canaux de Melezet et Bardonnèche et du Bourg Neuf de Bardonnèche a Millaures et a la Serresenat 25d
et de la Sersenat au plant montagne de Rochemolle qui a causé de grands dégats par nos forèts et plus encor dans toutes nos propriétés. Anfin la grande escarcité (ital: scarcità) des vivres continue et presque toujour moin et des revolutions s'épanches et des chopero (ital: sciopero) en abondanses. Anfin mon fils de pui l'armizio (ital: armistizio) de la Bulgarie, mon fils cetrouvant parmi les prisoniers et touts les prisoniers prirents la fuite touts en desordre. 26g
Anfin mon fils s'et rendu en Italie après 38 mois de prisonement et de pène et commencement de janvier 1919 c'est rendu a la maison ayant 25 jours de permission. La saison de 1919 semble aux tristes efet de la guerre. De pui les gèles du commensement de Mai pas une goutte de pluie jusqu'a la fin septembre. Le 28 septembre a descendu la pluie a faire germoglier (ital: germogliare) les semes des labours mais le 4 Octobre 25 centm. de nège. Les recoltes sont été aux dessou de la moitier. 26d
et les particuliers sont été obligé de vendre une partie de leurs bestiaux et le beurre, a Jouin, le pris de dishuit fr. le kilog. La guerre a fini mais les maleurs ogmente touts les jours par la famine et discorde et au mois de décembre le beurre au prix de 20 fr. le kilg., les oeufs au pris de 12 fr. la douzaine. Le premier décembre 1919 a était célébré une messe solanel pour le repos de l'ame de touts ceus qui sonts resté sur le champ de bataille de cette paroisse qui sont au 27g
nombre de sette qui sont Medail André (Rigaux), Medail André (Prerichard),  Allemand Erneste, Guiffre Frederic, Vallory Enri, Vallory Louis, Allizond Louis. Le 1er décembre. Au mois d'Octobre, novembre et décembre, les cantines et les restaurants, le vin était au pris de trois fr. le litre. Pendant ses mois l'ivert a était très rigoureux, vent, nège et froid pour adoucir la très mauvaise saison.

deuxième partie





Home
27d