Histoires vécues (hier)/Storie vissute (ieri)


Manuscrit de Joseph Guiffre
(appartenant à Alexandre Guiffre vers 1860/90)

Trascrizione C. Rochas, S. Ottonelli

2
L'an de grace mille sept cent
trois environ minuit minuit
monseigneur l'archevesque de Turin est venu
à ministrer le Saint Sacrement de confirmation
le quatorsiesme du mois de may iour de marché
a Bardonesche lequel ne s'est pas transporté
plus loien que de Bardonesche dont les
sirconvoisins se sont portés en payement.
La mesme année et environ la Saint Michel
le prince de Piemon a declaré la guerre
au roy de France et a faict saisir tous les
marchans fransois qui estoient dans sa
province dont les Francois en ont faict
de mesme en France. Les Savoyars
denonsans leur prince se sont aliés
avec la France sinon Monmillan (Montmélian)
qui a tenu pour le prinse seulement
jusque environ la fin de l'anée mille sept
cent sinq.
L'anée mille sept cent quatre
les Allemans ont pris Chaumon a la fin
du mois de mars qui a causé que les
paysans de toutes les valées a savoir
Oulxs Sesane et Bardonesche soyent alés
a Exilles pour se défendre vaillament

Traduzione S. Ottonelli


2
 L'anno di grazia 1703 l'arcivescovo di Torino è venuto ad amministrar il Santo Sacramento della cresima il quattordici maggio, giorno di mercato a Bardonecchia. L'arcivescovo non è andato oltre Bardonecchia: qui sono scese le popolazioni dei dintorni per pagargli i tributi.
Lo stesso anno, all'incirca il giorno di S. Michele, il duca di Savoia ha dichiarato guerra al re di Francia e ha fatto arrestare tutti i mercanti francesi che si trovavano sul suo territorio per cui i francesi hanno fatto la stessa cosa in Francia. I Savoiardi, rinnegando il loro signore, si sono alleati con la Francia all’infuori del signor di Monmillan che è restato fedele al duca fin verso la fine dell'anno 1705.
L'anno seguente 1704 i Tedeschi hanno preso Chiomonte verso la fine del mese di marzo per cui i contadini di tutte le valli, cioè Oulx, Cesana e Bardonecchia, si sono riuniti a Exilles per difendersi valorosamente.
3
La même anée et le vingt est quatre
d'avril sont arrivés deux régimens de
soldats à Bardonesche avec quantité de
peysans du Briansones portant les
armes dont il la falu que les peysans
de la vallée de Bardonesche en ayent
faict de meme sauf la comunauté
de Beaulard qui est a Eixilles estant
donc tous asemblé a Bardonesche
il nous i falu dormir iusques a deux
heures apres minuit qu'il nous ont
faict prendre les armes et ont faict
des détachemens chaque comunauté
a savoir quarante hommes de Millaures
et autant des autres paroises a proportion
pour partir a trois heures pour passer la
montaigne de la Rot et monsieur de
Chinaudan sest faict porter en chese
et monsieur de Verdier gouverneur  de
Briançon ausi et monsieur des Ienes
et monsieur Barbier sont alés
comander les paysans.
En l'année mille sept cent six il est
arivé que la lavanche du ban de
desus la Broüe et venue à sçavoir
du coté dernier qui est venuee
3
Lo stesso anno, il 24 aprile sono arrivati a Bardonecchia due reggimenti con gran quantità di contadini brianzonesi armati. Qui pure si sono concentrati i contadini della valle di Bardonecchia, a parte la comunità di Beaulard che ha mandato i suoi uomini a Exilles. Essendo dunque tutti concentrati a Bardonecchia, qui siamo rimasti fino alle due di notte dopo di che ogni comunità ha formato dei propri distaccamenti (40 uomini per Millaures e le altre parrocchie in proporzione). Alle tre siamo partiti verso il colle della Rho e il signor di Chinaudan si è fatto portare su una sedia come pure il signor de Verdier governatore di Briançon mentre il signor des Ienes e il signor Barbier sono andati a comandare le milizie contadine.



Nell'anno 1706 una valanga è precipitata sulla borgata Broue
4
mettre a bas deux batimens à la Broüe.
A savoir le batiment des hoirs de
feu Laurens Faure et seluy de Noë Guiffre
et est rentrée dedans la grange de Pierre
Medail feu Andre mais nayant pas forse
elle n'a pas porté domage. Laquelle
est venue passer derrier la maison de
Simon Medail et set arestée au rechaclet
de Gabriel Blanc et la lavanche et venue
le samedi second iour de l'an 1706.
Et la mesme anée et iour est avenuee
la lavanche à Rochemolle et de Blave
lieu nomé ainsi qui à rase iusques
au nombre de sinquante maisons
douse personnes mortes et quantité
des bestiaux.
En lanée 1704 & 1705 & 1706 nous
somes aller faire la garde à la vallée
de Sainct Martin au village nomé Pomaret
et à la Perouse et en l'anée 1705 ils ont
faict batir un fort nomé Fort Loüys
dans ladite valée de Sainct
Martin.
4
abbattendo due fabbricati: quello degli eredi del fu Lorenzo Faure e quello di Noè Guiffre. Dopo aver invaso il fienile di Pietro Medail fu Andrea, pur senza causare gravi danni, la valanga è passata dietro la casa di Simone Medail e si è fermata nella proprietà di Gabriele Blanc. La valanga è precipitata di sabato, il secondo giorno dell'anno 1706. Lo stesso anno e giorno una valanga è caduta su Rochemolles, staccandosi dal pendio denominato La Blave, abbattendo cinquanta case e uccidendo dodici persone oltre a numerosi animali.



Negli anni 1704, 1705 e 1706 siamo andati a fare servizio di guardia nella valle di San Martino, a Prali, a Pomaretto e a Perosa. Nel 1705, terminata la costruzione del forte denominato "Fort Louis".

5
Dont il nous i falu encore faire gard
et en l anée 1704 nous avons heu
du relache trois ou 4 mois de lhiver
mais lanée 1705 point du tout.
L anée mille sept cent six et le huitiesme
iour du mois de may les blés en La Berarde
comensoient à mettre les espies & le blé
se vendoit sinq livres sinq sols le
sestier.
En lanée mille set cent sinq et les
derniers jours de l'an et les premiers
iours de l'année 1706 et venu si grande
quantité de neige qu'il nous falu
descharger tous les batimens et la mesme
anée 1705 environ la Tousaint il est
venu un si grand debordement deau
quil a emporté tous les pons du
rivage mesmes dedans le bas pays.
Il a emporté des bourgs et villages
dont on a faict nombre de quarante
et sinq milles ames de noyées
sans compter un camp de soldats
francois au nombre de trois mille
hommes tous noyés.
Dieu sur tout.
5
Vi abbiamo dovuto farvi servizio di guardia. Nell'anno 1704 abbiamo avuto tregua soltanto durante tre o quattro mesi d'inverno; nell'anno 1705 non abbiamo avuto un momento di tregua. Nell'anno 1706, l'ottavo giorno del mese di maggio
la segala a La Berarde cominciava a mettere la spiga sui campi: quella dell'anno prima si vendeva a cinque soldi il sestario.
Nell'anno 1705 è venuta, fra gli ultimi giorni dell'anno e i primi del seguente anno 1706, una quantità di neve cosi grande che abbiamo dovuto scaricarla dai tetti delle case. Sempre nel 1705, verso i Santi un'alluvione ha travolto tutti i ponti sulla Dora, perfino nelle terre
basse. Gli annegati sono stati 45000 senza contare un accampamento di soldati francesi, annegati in numero di 3000.





Dio è al di sopra di tutto.
6
Et en l'année mille set cent six et le
dousiesme de may a neuf heures et demi
du matin le soleil eclipsant en sorte que
la clarté du iour se perdit tout a fait en maniere
que les estoilles paroissant come à la nuict.
Mon fraire Jean Pierre et moy travaillant
à Bardonesche à faire une muraille au
jardin de Jean Nevache nous a falu quitter le
travail ny voyant pas quand le soleil fut
perdu il se refroidit beaucoup comensant le
jour à revenir comme laurore et le soleil
etant trouble en sorte que il faisait tout
que faire fendre la teste à le regarder.
Le lundy dixiesme dudict mois la fille
de mon fraire Michel est née qui
s'appelle Marie.
En l'année mille sept cent sept et le
vint & sinq mars je ay retiré une
promesse faicte de lan 1705
prévenant de l'argent des annés de
purgatoire que Gabriel Gleise mavait
presté scavoir la som(m)e de quinze livres
quatorze sols six deniers et ay retiré la
promesse pour argent comptant.
Je ay tiré mon chef en particulier en
lanée mille sept cent sept les vint
et trois du moi de mars et payé
les méances et autres charges.
6
Nell'anno 1706, il 12 maggio, alle nove e mezza del mattino c'è stata un'eclissi di sole. La luce del giorno è svanita e le stelle si vedevano come se fosse notte.
Mio fratello Gian Pietro ed io eravamo a Bardonecchia a costruire il muro di cinta del giardino di Giovanni Nevache e dovemmo interrompere il lavoro perché non ci vedevamo più. Quando il sole si oscurò la temperatura si abbassò molto, poi la luce ritornò come se fosse1'aurora e la luce del sole era così accecante che non lo si poteva guardare senza provare fastidio e dolore. Nello stesso mese il giorno dieci è nata la figlia di mio fratello Michele. Si chiama Maria.
Nell'anno 1707 e il 25 marzo ho ritirato una promessa fatta nell'anno 1705 proveniente dal denaro delle anime del purgatorio che Gabriele Gleise mi aveva imprestato cioè la somma di 15 franchi, 14 sold, 6 denari. Ho ritirato la promessa per denaro contante. Il 23 marzo 1707 mi sono reso autonomo dal punto di vista dell'imposizione fiscale e ho pagato i trapassi immobiliari e gli altri oneri.
7
Et honeste François Rochas & Laurent
Blanc et maistre Esprit Garnier
estant officiers du lieu m ont faict
mon chef sur le meansaire.
En l'année mille sept cent sept et les
soldats ont resté dans se pays iuques
à la fin du mois de may.
En la mesme anée 1707 et le
six iour de iuin la nuit de sainct
Claude et le sept iusques apres
midi il a faict une pluye continue
qui à emporté tous les pons du
rivage depuis Rochemolle iusques
à Oulx et mesme trois maisons
à Bardonesche et et rempli plusieurs
mesme leglise de Bardonesche
à creusé le chemin depuis la
fontaine de la place iusques hors
de Bardonesche au chemin du
Melezéen d lauteur d'une demi
toise dont il sest resté un
pavé au font du chemin
qui a empesché des grans ravages
7
I signori Francesco Rochas e Laurent Blanc e mastro Spirito Garnier essendo  ufficiali de luogo hanno aperto un  capitolo a mia nome sul registro del trapassi immobiliari. Nell'anno 1707 i soldati sono rimasti in questo paese fino alla fine del mese di maggio. Nello stesso anno, il sei giugno, di notte, e il sette fino a mezzogiorno, è caduta una pioggia continua che ha travolto tutti i ponti sulla Dora da Rochemolles fino a Oulx, e demolito tre case a Bardonecchia oltre ad averne invaso parecchie altre fra cui la chiesa
stessa di Bardonecchia. L'acqua ha fatto grandi danni, ha attraversato Bardonecchia scavando un fossato lungo la strada dalla fontana della piazze fino a fuori Bardonecchia sulla via del Melezet. Il fossato era profondò una mezza tesa (cm. 85). Un blocco di pietra in fondo alla strada ha impedito maggiori danni 
8
et à autre dans le cuvier de Pierre
Garcin luy à estoufé un mulet et onze
brebis le tout de se désordre venant
du ruiseau de Laro à passe vers l eglise
de Sainct Hyppolite à gasté quantité
des recoltes et allé iusques de la de Grange
Roude et le ruiseau d Arbarest et en a faict
ausi beaucoup en maniere que la
moitié du plan de Bardonesche et la
moitié gasté la recolte.
En lanée mille mille sept cent huit le 30 juillet le
Duc de Savoy
et entré dans le pays avec une forte
armée tant de ses troupes que autres à savoir les
Allemans les Brandebourgs les Housars et les
Barbets et sont venus camper au plan de
Bardonesche dont le piillage à esté ouvert durant
trois jours en maniere qu'il a fallu quitter
les maisons et gaigner les bois ou la campagne
en maniere quil na resté au village du
Rochas que trois personnes à scavoir la
famme de Simon Medail vefve et incomodé
et un garçon de Sebastien Allizond qui etoit
ausi incomodé et la famme de Jean Baptiste
Blanc qui demeuroit chés sa niepce la veufve
de Michel Reüil qui ont esté fouillés plus de
vint fois mesme deshabillés et leurs
habits emportés en maniere que
8
ma nella stalla di Pietro Garcin un mulo e undici pecore sono annegati. Questo disastro è stato provocato dal torrente della Rho che straripando verso la chiesa di Sant'Ippolito ho danneggiato i raccolti ma anche il torrente d'Arbarest ha fatto molti danni per cui la metà del piano di Bardonecchia e la metà stessa dei raccolti sono guastati.

Nell'anno 1708, il trenta luglio, il duca di Savoia è penetrato nel nostro territorio con un forte esercito formato da truppe sue, da Tedeschi, Brandeburghesi, Ussari e Valdesi che si sono accampati sul piano di Bardonecchia che è stata saccheggiata per tre giorni consecutivi. Abbiamo dovuto perciò lasciare le case e nasconderci nei boschi o in campagna per cui nella frazione Rochas sono rimaste soltanto tre persone: la moglie di Simone Medail, vedova e inferma, e un figlio di Sebastiano Allizond, lui pure infermo, oltre alla moglie di Giovanni Battista Blanc che abitava a casa di sua nipote e la vedova di Michel Reüil. Essi sono stati perquisiti più di venti volte e perfino spogliati e derubati dei loro vestiti.
9
il n'est reste que seux qui ne se pouvet
eschapper les autre gens sont allés camper
et baraquer aux achances Allemand derier
les releiris les autres en la teste du ban de
Rochemolles a reserve de Blaise Allemand
Jean Rochas et moy Joseph Guiffre
que nous sommes allés au desoubs Les Clos
avec nostre butin betail & bagaige
et nous y avons resté iusques au vendredy que
les Allemands et autres  à savoir des gros
detachemens de larmée sont allés dedans les
villages mesmes dedans les bois piiller et
sacager en maniere que il n est resté
maison ni mesme une porte sans estre
oürie oü cassée ayant piillé dans
les maisons et dans les bois quantité des
butins et betail sestant retirés dedans le
camp il ŷ en à heu quelques uns qui s en sont
aller pleindre au Duc de Savoy qui et le
general de l armée. Il a fait rendre les
bestiaux qui se sont peu reconoistre.
A scavoir Jean Medail feu Simon est
tourné reconoistre sa mule Blaise Allemand
a reconnu une paire de vaches Michel
Guiffre mon frere a reconneu son
bourique le reste à esté perdu
les meubles linges et langes et autres
9
E' rimasto perciò soltanto chi non poteva scappare, gli altri sono andati a bivaccare in posti sicuri. Biagio Allemand, Giovanni Rochas ed io Giuseppe Guiffre siamo andati sopra i Clos con le nostre cose e il nostro bestiame e vi siamo rimasti fino a venerdì. In quel giorno i Tedeschi insieme ad altri distaccamenti sono entrati nei villaggi e perfino nel bosco per saccheggiare in modo tale che non vi è una sola casa, una sola porta, che non sia stata aperta o sfondata. Terminato il saccheggio, ed essendo i soldati rientrati nell'accampamento, qualcuno dei derubati è andato a lamentarsi presso il duca di Savoia che è il comandante supremo dell'esercito ed egli ha fatto restituire le bestie che è stato possibile riconoscere. Giovani Medail fu Simone ha potuto riconoscere la sua mula, Biagio Allemand ha riconosciuto un paio di mucche, mio fratello Michele Guiffre ha riconosciuto il suo asino, il resto è andato perso: mobili, biancheria,

10
choses mesme de grosses sommes d'argent
et grade quantité de grains sans mettre
en nombre les forages et faivues pois et choüs
et iardins que tous les iours estoit incessamant
car ils avet ordre de prendre paille
foin avoine orge et seigle sans craindre vie
ny sans estre chatiés.
Le Duc de Savoy nous a faict ordonnér
des greniers à sel pour la subsistance du pays
et defence de comercer aucunement en
France à peine d'estre punis corporellement
defence des armes en aucune maniere que ce soit
defence de frequenter le col de Larot le col de
Leschele Montgenevre Sestriere Le Bourg
Coste Plane et autres à  reserve de la Fenestre
et  le Mont Cenis à scavoir le Grand
et il nous a fait payer des grosses contributions.
A l'an 1708 il nous à imposé des tailles
comme en France lan 1708 le bled se
vendoit au comencement de la saison
six livres dix sols argent de France le vin
six sols le pot les oeufs 1B 8B 10B
le fromage 4B 5B 3B 6? la viande
de mouton 5B 4B ansi du reste.
Dieu nous donne la paix par sa
saincte grace.
10
grosse somme di denaro e grandi quantità di cereali senza contare il fieno, le fave, i piselli, i cavoli e le altre verdure. Il saccheggio infatti era continuo poiché era stato dato 1'ordine di prendere paglia, fieno, avena, orzo e segale senza nulla temere.
Il Duca di Savoia ha fatto costituire dei depositi di sale per la sussistenza della nostra regione e ci ha proibito di commerciare con la Francia sotto pena di punizioni corporali, ci ha proibito di portare le armi e di frequentare i colli della Rho, della Scala, Montgenevre, Sestriere, le Bourg, Coste Plane  e altri con le sole eccezioni del col delle Finestre e del Moncenisio. Ci sono state fatte pagare grosse contribuzioni e, nel 1708, nuove imposte come in Francia. Lo stesso anno il grano si vendeva all'inizio della stagione sei lire e dieci soldi, moneta di Francia, il vino sei soldi il boccale, sempre moneta di Francia, il burro cinque soldi, le uova 1B 8B 10B, il formaggio 4B 5B 3B 6? la carne ovina 5B 4B e così di seguito.
Che Dio ci faccia la grazia di riavere la pace.
11
La mesme anée 1708 il nous a faict aler
travailler à détruire le chateau d'Eixilles et l tourner refaire et nous a contraint daller travailler
a faire des retranchements aux Deveix & à Saint
Colomban à Eixilles mesme à faire des redoubtes
et bateries de canons et en l an 1709 continuation
des mesmes travaux ayant le pain de nourition
& quantité des gens qui sen allaient travailler
à Suse au lieu dict La Brunette et la estoient
payés de son altesse suivant les gens qui setoit
les uns plus les autres moeins sans avoir aucun pein.
La mesme anée 1708 environ la Sainct
Catherine il a faict un grand tramblement
de terre qui a fait perdre une source
au lieu dit Fontaine Laurens qui estoit
asez forte.
La mesme lan 1709
le ble se vendait 6 tt 19B 7d
les beaux moutons nasifs 3 tt 10 B 4d
2 t ensi du reste. La mesme anée
1709 il se vendait a la Sainct Jean 10 tt.
Les ans 1708 & 1709 & 1710 nous avons
heu des fouragements en discretion des
fourageurs mesme des bregades des
mules qu'il nous a fait fournir pour
son armée et pour nous fourager les
comunautés les unes les autres et porter
au magasin des ordonances de bois
de foin de paille et planches.
11
Lo stesso anno 1708 siamo dovuti andare a lavorare alla demolizione del forte di Exilles e poi alla sua ricostruzione. Abbiamo pure lavorato alle trincee di Deveys e S. Colombano presso Exilles dove abbiamo pure sistemato ridotte e batterie di cannoni. Nell'anno 1709 abbiamo proseguito questi lavori per una razione quotidiana di pane mentre molta gente andava a lavorare a Susa al forte della Brunetta dove ciascuno veniva pagato da Sua Altezza in misura diversa da uno all'altro.
Lo stesso anno 1708, all'incirca il giorno di Santa Caterina, c'è stato un grande terremoto. Una sorgente che era abbastanza copiosa è andata persa nel luogo denominato "Fontaine Laurens"che era abbastenza copiosa. Nell'anno 1709 il grano si vendeva 6 tt 19B 7d, le pecore giovani e belle 3 tt 10 B. Lo steso anno 1709 si vendeva per S. Giovani a 10 tt. Gli anni 1708 & 1709 & 1710 avuto delle requisizioni di foraggio, anche da parte di brigate di muli che abbiamo dovuto fornire all'esercito e ci sono stati prelievi reciproci da parte dei comuni e abbiamo dovuto portare al magazzino forniture di legno, di fieno, di paglia e assi.

tt=livre tournois ; B=sols; d=deniers
1tt=20B; 1B=15d
12
En lan mille set cent onse les François
sont venus camper à Oulx et sont passés par le
col de Laro et nous ont fait des grosses
ordonnances
de foin de paille et de bois et nous ont faict
faire le magasin de foein au dela du pont des
Royeres
et celuy de paille au pres des Blanc et le bois à
Oulx.
En lan 1712 les mesmes ordonances et la grace
que nous avons heu on nous à aproché le
magasin
en la maison des planches et apres nous avoir
faict fournir iusque à l'extrémité ils sen sont
anales et l'an 1712 après setre retirés les François
les Allemans sont venus faire une visite
ayant foüille granges et chambres et lieu
les plus retirés ayant tiré le nombre des vaches
des moutons des mulets et bourisques et ayant
faict le nombre et suputé les fourages qu'ils ont
tourné à quatre rups par chaque bete
le nombre des bêtes à passé le nombre du
fourage ils nous ont faict fournir de paille.
Et l'an 1712 ils nous ont faict fournir de foein
et de paille nous menasans dexexcution
militaire en cas de repugnance.
Loüe soit Dieu de tous ses biens qui
nous nouri comme enfans siens le
seigneur Dieu par sa bonte une
treve nous à donne.

12
Nell'anno 1711 i Francesi si sono accampati a Oulx e sono passati dal colle della Rho. Ci hanno imposto grandi requisizioni di fieno, di paglia e di legname. Ci hanno inoltre imposto di fare un deposito di fieno oltre il ponte di Royeres, un deposito di paglia nei prati dei Blanc e un deposito di legname a Oulx.

Nell'anno 1712 le stesse requisizioni ma ci hanno fatto la grazia di trasferire il deposito di legname in un luogo più vicino. Dopo averci sottoposti a continue requisizioni, fino al limiti delle nostre possibilità, se ne sono andati. Dopo che i Francesi se ne erano andati, nello stesso anno 1712, i Tedeschi sono venuti a farci una visita ispezionando e perquisendo fienili, camere e perfino i luoghi più nascosti. Avendo calcolato il numero delle mucche, delle pecore, dei muli e degli asini e avendo valutato il foraggio da loro trovato nelle case nella misura di quattro rubi per ogni bestia, poiché il numero delle bestie è risultato superiore alla quantità del foraggio ci hanno obbligati a forniture di paglia. 
Nello stesso anno 1712 ci hanno fatto fornire fieno e paglia minacciando di passarci per le armi in caso di resistenza.
Lodato sia Dio che, con i beni che ci prodiga, ci nutre come figli suoi. Il Signore Iddio, nella sua grande bontà, ci ha voluto dare una tregua.
13
En lan mille sept cent & trese
et le neuf du mois d'avril le iour des Rameaux
on nous a anonce une sescion d'armes pour
le 12 du present mois iousque à nouvel ordre
sans et brisans touttes les defences quil
nous avoit faict de comercer en France
et nous faict avertir sur lordre daller
prendre des certificats seux qui voudront
aller bien avanct en France et le dict
comerce et entre le Piemon et la France.
La mesme anée mille sept cent trese et le
six du mois de aout Son Altesse Royalle
nous a faict publier la paix entre le roy de
France et le roy d Espaigne et luy et nous à
faict faire des feux de ioy et le treize
il nous à faict publier un ordre de
que tous les pricipaux des communautes
scavoir les consuls conseillers et autres de aller
prester serment de fidelité comme aussi
à tous les habitans des comunautés
et nous à faict à publier que la vallée
de Chaumon vallée de Oulx vallée
de Sesane et de Bardonesche et les
vallées de Praielas luy sont esté
à cordées ou changées pour le Compté
de Nice et Monsieur des Ienes de
Bardoneche set retire qu il tenoit
13
Nell'anno 1713, il nove aprile domenica delle Palme, ci hanno annunciato una sessione d'armi per il dodici del presente mese fino a nuovo
ordine annullando i divieti precedentemente disposti di commerciare con la Francia. Ci hanno pure avvertiti della possibilità, per chi volesse commerciare nell'interno della Francia, di farsi rilasciare una espressa
autorizzazione.
Lo stesso anno 1713, il sei di agosto, Sua Altezza Reale ha fatto pubblicare la pace stipulata fra il re di Francia, il re di Spagna e il Piemonte. Ci ha pure ordinato di accendere dei falò a titolo di festeggiamento e, il tredici, ha ingiunto ai consoli, ai consiglieri e agli altri notabili dei comuni di andare a prestare giuramento di fedeltà come pure a tutti gli altri abitanti. Ha inoltre fatto pubblicare che le valli di Chiomonte, Oulx, Cesana, Bardonecchia e Pragelato gli erano state accordate in cambio della contea di Nizza. Il signor des Ienes che era 
14
prisonier depuis lan mille sept cent huict.
La mesme anée il nous à imposé de grosses
douanes à Bardoneche et Sésane et nous a
levé seux de Chaumon et le nomme Buti
douanier de Ialace et venu à Bardoneche.
La mesme année 1713 le iour de la Sainct
Simon et Jude il nous à envoyé un ordre pour
avoir un nombre de soldat militiens leur
donant le pain la solde les armes et les habilles
et le dict ordre de publier de six en six ans
et les dicts soldats se sont loués dans un mois.
En l an mille sept cent quatorze
& le trente et un du mois de mars
le samedi sainct le feu à brulé trente et
six maisons à Bardoneche plus
la mesme anée le lendemain des festes
de Paques le monde etent à la foire d'Oulx
le feu sest encore donné à Bardonesche et à
encore brulé une maison. La mesme
anée et la semaine saincte le feu
s est donné jusques à trois fois au mesme
bourg. Dieu nous veuille garder
des disgraces amen.
14
suo prigioniero dal 1708 è potuto tornare a casa. Lo stesso anno ci sono state imposte pesanti dogane a Bardonecchia e Cesana al posto di quella di Chiomonte.
Lo stesso anno 1713 il giorno dei santi Simone e Giuda c'è stato imposto di inviare un congruo numero di soldati a cui sarebbe stato assicurato il pane, il soldo, le armi e gli abiti. Ci è stato pure imposto di pubblicare il suddetto ordine ogni sei anni e i suddetti soldati si sono arruolati entro un mese.
Nel 1714 il trentun marzo, sabato santo, il fuoco ha distrutto 36 case a Bardonecchia. Il giorno dopo Pasqua, mentre la gente era alla fiera di Oulx, c'è stato ancora un incendio a Bardonecchia e un altro ancora in seguito ha bruciato una casa per cui nella settimana santa abbiamo avuto per ben tre volte il fuoco nello stesso borgo.
Che Dio ci preservi dalle disgrazie.
15
En lan mille sept cent dixhuit les
recoltes des bles se sont toutes levées
du mois de iuillet etant les berardes
ablavées  en Leirette Compost et de Cotelongue
tenir de Beolar mesme tenant en Jeansuc
tout moisoné les foeins preque tous levés
à Sainct Laurens passé toute la saison en
secheresse.
En l an mille sept cent dixneu du moi
de mars setant trouvé des fleurs de sirisiers
le jour des Rameaux le second avril
les garcons avaient des rameaux de
sirisier en fleur.
15
Nel 1718 la segale è interamente raccolta nel mese di luglio essendo les Berardes coltivate a cereali il fieno è quasi interamente raccolto a San Lorenzo, è stata una stagione  di grande siccità.



Nel 1719 i ciliegi erano già in fiore nel mese di marzo e il due aprile giorno delle Palme, i ragazzi portavano rami fioriti di ciliegio.
16
Memoire de se que je ay payé
pour les biens de ma femme
pour les meanses 15 B en l an 1707
le 23 du mois de mars payé la taille de
Beaulard de l an 1704 pour le chef de mon
beau pere payé 9 neuf may 1707
plus payé pour faire limites des terres 2 tt
a Philippe Medail feu à Loüys.
quittance passée ce 25 octobre 1709 conte
Gabriel Blanc d un pre au pre neuf.
Je dois dime en tout
deux javedons
tiers huictiesme segle
autant avoine.
Disme de
Joseph Guiffre
feu Allexandre.
16
Memoria di ciò che ho pagato per i beni di mia moglie per i trapassi immobiliari 15B nel 17007, il 23 marzo ho pagato la taglia di Beaulard del 1704, per mio suocero ho pagato il 9 magio 1707, inoltre ho pagato per far delimitare le terre 2 tt a Filippo Medail fu Luigi



Devo a titolo di decima in tutto due "javedons" un terzo e un ottavo di segale, altrettanto di avena.
Decima di Giuseppe Guiffre fu Alessandro.
17
Tailles de l an 1705 Beaulard 26B 4d
65 En l an 1705 Jean Pierre Gleise
67 En l an 1706 Jean Allemand
74 En l an 1707 Benoit Gendre feu Hyppolite
73 et demi En l an 1708 Alexis Allemand
32 l an 1709 Jean Medail feu Pierre
34 et quart  En l an 1710 Dominique Andre
43 En l an 1711 Michel Gleise
32 En l an 1712 Hyppolite Allemand
24 En l an 1713 Hyppolite Allemand feu
François
24 En l an 1714 Jean Baptiste Guiffre
20 En l an 1715 Maistre Allemand
26 En l an 1716 Joseph Garnier
24 En l an 1717 Dominique Andre
17 En l an 1718 Anthoine Allemand
20 En l an 1719 Mathieu Guiffre
20 En l an 1720 Pierre Allemand
En l an 1721 Benoit Gendre feu Jean
17
Taglie dell'anno 1705
Beaulard 26B 4d
65 nel 1705 Giovanni Pietro Gleise
67 nel 1706 Giovanni Allemand
74 nel 1707 Benedetto Gendre fu Ippolito
73 e mezzo nel 1708 Alessio Allemand
32 nel 1709 Giovanni Medail fu Pietro
34 e 1/4 nel 1710 Domenico Andre
43 nel 1711 Michele Gleise
32 nel 1712 Ippolito Allemand
24 nel 1713 Ippolito Allemand fu Francesco

24 nel 1714 Giovanni Battista Guiffre
20 nel 1715 Mastro Allemand
26 nel 1716 Giuseppe Garnier
24 nel 1717 Domenico Andre
17 nel 1718 Antonio Allemand
20 nel 1719 Matteo Guiffre
20 nel 1720 Pietro Allemand
nel 1721 Benedetto Gendre fu Giovanni
18
L an mille 8 trente six le quatre
fevrier la lavanche et venue
aux Rochas à acirase trois maisons
savoir celle d'André Allemand
feu Jean Baptiste elle a emporté
tout le couvert sa paille sous le fon
pain et sa viande et acirase sa
chambre quil a fait chercher
dans la neige.
celle de Clemant Tournourd
elle a acirase emporte tout le couvert
un arche plein de ble tout sou ?
et beaucoup des linges quil a falut
chercher dans la neige
et celle de Jean Antoine
Allizond on lui anporte
18
Il quattro febbraio 1836 una valanga ha demolito alla borgata Rochas tre case. La prima è quella di Andrea Allemand fu Giovanni Battista a cui la valanga ha demolito il tetto asportandone la paglia, la segale, il pane e la carne che si dovettero cercare nella neve. La seconda  è quella di Clemente Tournourd a cui la valanga ha strappato il tetto oltre ad un'arca piena di segale, all'intera provvista di pane e a grande quantità di biancheria che bisognò cercare nella neve. La terza è quella di Giovanni Antonio Allizond a cui la valanga ha strappato il tetto in

19
tout le couvert de ces chambre
et enfoncer la muralie de son autre
maison desus et casse la moitié du
coupe la moitié du couver qui acasse
toutes les piesses moitie depui le
couver jusque sur lescurie
autre tout les ravage elle fait
et alla encore jusqu aux Glaise.
19
corrispondenza delle camere. La stessa valanga ha pure sfondato il muro dell' altra sua casa demolendone la metà del tetto che, crollando, ha travolto tutti i locali fra il tetto e la stalla. La valanga è arrivata fino alla borgata Gleise.
20
En l an mille sept cent seize et
le 28 du mois de ianvier j ay faict enterré
ma femme Marguerite Rochas.
La mesme année et le iour des cendres
ie suis ale à Oulx pour scavoir des
mesieurs de Labeyie si ie pouvois avoir
dispence du parentage avec Dorothée
Reüil feu Estienne pour me remarier avec
elle dont ie ay obtenu dispence un double
quatriesme pour le prix et somme de dix
livres argent de France et nous sommes
epousés le dix sept de mars en Caresme.
En l anée mille sept cent dix sept
et le troisiesme ianvier a environ minuit
nous avons heu un garçon que nous
l avons fait baptiser le quatre Joseph Agnes
son parain et Catherine Medail sa marine
et l'avons nomme Joseph Guiffre.
Laus deo amen.
20
Il ventotto gennaio 1716 ho sepolto mia moglie Margherita Rochas.

Lo stesso anno, il giorno delle Ceneri, sono andato a Oulx per sapere dalla Prevostura se potevo avere dispensa di parentela verso Dorotea Reüil fu Stefano e con lei risposarmi. Ottenuta dispensa al prezzo di dieci lire d'argento moneta di Francia, ci siamo sposati il diciassette marzo durante la Quaresima.
Nel 1717, il tre gennaio verso mezzanotte, abbiamo avuto un bambino che è stato battezzato il giorno seguente. Giuseppe Agnès è stato suo padrino e Caterina Medail sua madrina. Lo abbiamo chiamato Giuseppe.
Laus deo amen.
21
Bapteme de Pierre Guiffre.
En l anée mille sept cent dixneuf
et le quatorze ianvier entre
dis et onze heures de nuict nous
avons heu un garçon que nous
l avons faict baptiser le seize
l avons nommé Pierre.
Benoit Gendre son parin et
Jeanne Allemand femme de
François Garnier sa marine.
En lan mille sept cent vint
et un et le 29 mars environ
midi nous avons encore heu
un garçon que nous lavons
faict baptiser le 30 Jean
Baptiste Guiffre son parin
et Marguerite Allizond fille
de Fabien sa marine.
Tous les trois baptisés par
Joseph Faure curé de ce
lieu. Laus Deo amen.
Bapteme de Alexandre Guiffre.
21
Nel 1719, il quattordici gennaio, fra le dieci e le undici della sera, ci è nato un bambino che abbiamo fatto battezzare il sedici dello stesso mese. Lo abbiamo chiamato Pietro. Benedetto Gendre è stato suo padrino e Giovanna Allemand moglie di Francesco Garnier sua madrina.



Nel 1721, il ventinove marzo verso mezzogiorno, ci è ancora nato un
bambino che abbiamo fatto battezzare il giorno seguente. Giovanni Battista Guiffre è stato suo padrino e Margherita Allizond figlia di Fabiano sua madrina. I miei tre figli sono stati battezzati da Giuseppe Faure parroco di questo luogo.


Laus Deo amen.
Battesimo di Alexandre Guiffre.
22
En lan mille sept cent vint
et trois et le iour de Sainct Simon
à lentrée de la nuict et nee nostre fille
que nous avons apellée
Françoise baptisée par Joseph
Faure curé du lieu Pierre
Allemand son parin et Magdelene
Blanc sa marine.
22
Nel 1723, il giorno di San Simone, sul far della notte è nata nostra figlia, l'abbiamo chiamata Francesca e anche lei è stata battezzata da Giùseppe Faure parroco di questo luogo. Ha avuto come padrino Pietro Allemand e come madrina Maddalena Blanc.

23
La dicte obligation envers Sebastien
Allizond prenien du batiment de
Ieanpierre Guiffre nostre freire et sest
la dicte obligation partagée avec
Theodore Allemand à cause de sa
femme et se monte la dicte sinquante
et quatre livre en tout faicte se trent
mey mille sept six cent soixant
et huict au denier 1707.
23
La detta obbligazione verso Sebastiano Allizond proviene dall'edificio di Giovani Pietro Guiffre nostro fratello e la detta obbligazione è stata divisa con Teodoro Allemand a causa di sua moglie e ammonta a 54 lire in tutto fatta questo trenta maggio 1668.
24
Je soubsigne & confesse avoir recu
des mains et derniers de honeste Joseph
Guiffre feu Allexandre la somme de
trois livres douse sols et se pour la
pention de quatres années de l'an 1701
et 1702 et 1703 et 1704 escheuee
au terme de l'obligation faict ce
vint et deux avril 1707 en foy
sans preiudice du capital en foy me suis
signe Sebatien Allizond.
Je sobsigne confesse avoir receu
des mains de Joseph Guiffre feu Alexandre
la somme de 27 B et ce pour la
pention de l an 1705 1706 1707
escheue au terme de l'obligation et
s est seulement  pour la moitié de
l obligation partagée avec Theodore.
Faict ce mesme iour que desus 1707
en foy Sebastien Allizond
24
Lo sottoscrivo e confesso di avere ricevuto dalle mani e denaro di Giuseppe Guiffre fu Alessandro la somma di tre lire dodici soldi per la pensione di quattro anni 1701, 1702,  1703 e 1704 scaduta al temine dell' obbligazione fatto questo ventidue aprile 1707 senza pregiudizio per il capitale in fede mi sono sottoscritto sottoscritto Sebastaino Allizond.

Io sottocritto confesso di aver ricevuto dalle mani di Giuseppe Guiffre fu Alessandro la somma di 27 soldi e questo per la pensione degli anni
1705, 17061 1707 scaduta al termine dell'obbligazione ed è soltanto per la metà dell'obbligazione divisa con Teodoro.
Fatto questo stesso giorno del 1707
in fede Sebastiano Allizond.
25
Je declare avoir recu de honeste Joseph

Guiffre la somme de trente six sols cest
pour la pantion de quatre année
Je declare avoir receu de honeste
Joseph Guiffre feu Alixandre la somme
vingt sept sols cest pour la pantion de
trois années de 1705 & 1706 & 1707
eschuée au terme de l'obigation fait
ce vingt avril 1708 & le
quitte pour sa part sans prejudice du
capital en foy me suis signé
Theodore Allemand.
Je confesse d avoir receu la somme de
neuf livres de capital avec les interet
comme il a porté au marge de l acte receu
par maitre Garnier notaire en date du
trentieme may 1668 la presente quitance
a celle dudit marge ne faisant que un seul
payement le tout san gemination daquit
le sur plus deu par ses freires et ce pour
au nom de Anne Marie ma femme & le
quitte pour sa part faict ce sezieme
avril 1711 en foy Teodore Allemand.
25
Dichiaro di aver ricevuto da Giuseppe Guiffre fu Alessandro la somma di 36 soldi per la pensione di 4 anni
Dichiaro di aver ricevuto da Giuseppe Guiffre fu Alessandro la somma di 27 soldi per la pensione di tre anni 1705, 1706, 1707 scaduta al termine dell'obbligazione fatto questo venti aprile 1708 e la libero par la sua parte senza pregiudizio del capitale in fede mi sono sottoscritto Teodoro Allemand.


Confesso di aver ricevuto la somma di nove lire di capitale con gli interessi come indicato in margine all'atto ricevuto dal notaio Garnier in data 30 maggio 1668. La presente quietanza e quella a margine si riferiscono a un unico pagamento esclusa ogni duplicazione di quietanza circa l'eccedenza dovuta da suoi fratelli e questo a nome e per conto di Anna Maria mia moglie e lo libero per la sua parte. Fatto questo 16 aprile 1711 in fede Teodoro Allemand.
26
Je sous signe et confesse
avoir recu de Honeste Joseph
Guiffre la somme de trois
livres de lobligation receue
par Maistre Agnès de la somme                  anullee
de soixante et deux livres en capital
faict ce quinze juillet 1713
an fait signé  Joseph Chalier
 Je soubs sign avoir receu
Confesse avoire receu de honeste
Joseph Guiffre la somme de
trois livres pour pantion a moy
deüe de l'année mille set sant
douze et le quitte jusque auterme
delobligation receue par Meittre
Agneis faict ce quinze juillet
1713 en foy signé
Joseph Chalier.
26










Confesso di aver ricevuto da Giuseppe Guiffre la somma di tre lire par pensione a me dovuta dell'anno 1712 e lo libero fino al termine dell'obbligazione ricevuta dal notaio Agneis. fatto  questo 15 luglio 1716 in fede firmato Giuseppe Challier.
27
Payé le 9 may la taille de l an 1705
pour le tiers du chef qui monte en tout
8B 4d pour nejotiiel et pour le royal
4B compris le disme et pour reccu par les
mains d'Anthoine Chalmas de Beaulard.
27
Pagato il 9 maggio la taglia del 1705 per la terza parte che ammonta in tutto a 8 B 4 d per la taglia negoziale e per quella reale 4 B compresa la decima ricevuto dalle mani di Antonio Chalmas di Beaulard.
28
J'ay receue de Joseph Guifrey
feu Alexandre de Millaures
la somme de trois livres a
compte des pensions a moy
deüees et quittes pour constant
sans preiudice de mon plus due
par les breves imputables pour
constant sur les dites pensions comme
fai ce second may mil
sept cent neuf
 +           Signature Poncet

J'ay receu de Joseph
Guifrey feu Alexandre
du lieu de Millaures toutes
pensions au moy deüees
pour son recus  et etrennes
en mai 1711 comme aussy
recu pour sa part la
somme de vingt huit ecus
en capital pour son
28
Ho ricevuto da Giuseppe Guiffrey fu Alessandro di Millaures la somma di tre lire in acconto delle pensioni a me dovute e la libero per tale somma senza pregiudizio di maggior somma dovuta ad altro titolo sulle stesse penssionni.



Fatto questo 2 maggio 1709.
 +           Firma Poncet

Traduzione S. Ottonelli
29
son bien provenant ?
comun avec les freres et
preiudice de deux ? ? a
moy deu pour ses freres et me
suis dispensé? de la clause
solidaire d entre ses freres
faisant en tout tant en
capital que interest la somme
de trente quatre livres
deux sols et quitte pour
sa part et ses freres géminales
fait ce vingt quatre juin
mil sept cent onze.
Signature Poncet

30
Memoire de ce que ie dois
a Jean Pierre Gleise en comission
premierement une obligation receue
par maitre Garnier de feu mon pere
de vint et quatres livres cy 24tt
atre obligation de ----- 51 tt
Je soubsigne confesse avoir recu
de Joseph Guiffre pour sa part
de deux obligations et
le quitte des pensions de la premiere
iusque au premier may 1707 et la
seconde iusque au sept septembre de
1706 en foy    JPierre Gleise.
Je soubsigne confesse avoir receue
de Joseph Guifre la pention
d une année et la quitte de la dite
pention iuque au premier may
1709 et la seconde iusqu au sept
bre 1709 en foy JPierre Gleise.

31
Je soubsigne confesse avoir
receu  de Joseph Guiffre sa part
des pentions de deux obligations
et avons convenu pour le terme
des deux obligations pour les pentions
au 1er mars 1712 et le quitte et
tien quitte des dittes pensions sans
preiudice du capital iusque a ce
jour.    JPierre Gleise.

32
Je confesse avoir recu de honeste
Joseph Guifre vin sols pour la petion
de 1704 est le quitte.    Simon Medail.
Je confesse avoir reeu de honeste
Joseph Guiffre 3 tt 7B venan de ioun
iournau qu il a faict a la garde de ce qu?
? a passe la communiante pention
& le quitte pour la pention de
l an 1705.  Simon Medail.
1706 le ? iour je confese
voir recu  la pention prevenan
de sa femme Marguerite & pour luy
de honnet Josef Guifre pour l an
1705. Simon Medail.

33
Memoire de ce que je dois avec
Jean Rochas pour une obligation prene
de mon beau pere la somme de
septante escus dont me monte 4tt 1B
pour la moitie de ladicte obligation
plus autre obligation de 23 ecus
prevenant du chef de mon pere.
Je recois des mains et deniers
de honeste Joeph Guiffre feu
Alexandre deux livres dixsept
sols six deniers pour la pention de
l année mil sept cents six prevenant
de son chef et trois livres dix sept
sols six deniers pour la pention de
la dite annee de la moitie dune obl
iagtion avec Jean Rochas de la
femme de
don je le quitte et des
autres années passees en nullant
toutes quittances faites pour y celles
sans preiudice du capital fait ce
six juin mil sept cents en foy
Simon Medail.

34
L an mil sept cent huit et le ving
quatrieme iour d'abvril j ay
recu d honeste Joseph Guiffre la
somme de deux livres dix sep sols
six deniers pour la pention prevenant
de son chef et quatre livres sept
sols six deniers pour la moitié
d'une obligation avec Jean Rochas
plus dix sols de reste de pention
de l'annee mil sept cents six
en foy Jean Medail.
Ce neuviesme septembre mile
sept cent neuf jay recu de
Joseph Guiffre les deux pentions
quil me doit escheües au terme
des obligations a savoir les
dittes pensions sont de mille sept
cent huit.
Jean Medail.

35
Ce dixieme octobre
mille sept cent dix j ay
receu de honeste Joseph
Guiffre la pention d une
annee de deux obligations
en foy Jean Medail.
Le vint et unieme sep
novembre mil sep cent
onze. J ay receu d'honeste
Joseph Guiffre la pention
d un an. Jean Medail.
Le vinct et septième Avril de
l année mille sept cent douze
se marie Gendre veuve de Jan
Medail aprouvent sa main alienee.

36
Confesse avoir resceu d'honeste Joseph
Guiffre feu Alexandre la somme de
sept livres cinq sols pour la pention
d'une année prevenant de deux obligations
l'une de son chef lautre de Margueritte
sa femme pour part avec Jan Rochas et
le quitte de la ditte pention pour une
annee Blaise Allemand present.
Je soubsigne et confesse que Marie
Gendre vefve à Jan Medail aprouve
sa main aliene a receu de Joseph
Guiffre feu Alexandre la somme de  ?
livres cinq sols a elle deue pour la
pantion de mille sept cent
douze cassant et anullant toutes
les autres  cy devant faites pour
? ? fait ce vintcinquième
may mille sept cent onze. En foy
Michel Rochas present.
Le premier setembre de l
annee mille sept cent quattorse
se Marie Gendre ??

37
Jean Medail apprevant la main
allienes conffesse avoir recu des
mains et denier des honeste Joseph
Guiffre la somme de cept livres
sinq sols pour la pantion de l
annee mille cept cent treise
pour ladite obligation prevenant de
son chef et l autre pour part
avec Jean Rochas en foy me
signe. André Rochas present.
Je Marie Med Gendre veufve
de Jean Medail ne sache
? ay requis le sieur Joseph
Faure Curé de cette parroisse
de faire a honneste Joseph
Guiffre la quittance
des pentions qu'il me
doit qui est de sept livres cinq
sols pour une année de quoy
je le quitte ce troisieme

38
may mille sept cent quinze et ne
sachant escrire ay prie le dit
curé & signe a mon nom.
Signature Faure Curé.
Ce troisiesme may 1716
l an mille cept cent seize le dixme
juin jay tiré quittance generale
Je Marie Gendre verifrice de
Jean Medail ne sachant escrire
ay requis le dit Andre Rochas
fils de Sebastien de faire a
honeste Joseph Guiffre la quitte
de la pention de mille cept cent
dicept qui est de 7 livres sinq
sols dequoy la quitte ce vint sis
may et ne sachant escrire ay
signer en son nom enfoy.
Signature A Rochas.

Nous Marie et Magdeleine Medail feu
Jean adcistes de nos curateurs soubsigne
et declarons avoir recu de Joseph
Guiffre la somme de

39
cinq livres quinze sols et trente sols de
gratis faict sept livres cinq sols en tout
dont nous le quitons pour une annee
pour deux obligation pour les interest sans
preiudice du capital et nous sommes signer
sauf les dites filles pour ne pas scavoir faict
ce 20 abril 1720. Michel Rochas
Benoit Gendre curateurs.
Nous Marie et Magdelaine Medail
feu Jean adsistees de nos curateurs
soubsignes  soubsignons avoir receu de
Joseph Guffre la pention d'une annee
dont nous le quittons sans preiudice du
capital et nous sommes signer. Faict ce
14 may 1722 Michel Rochas Curateur
Benoit Gendre Curateur.
Plus le mesme iuor que dechef nous
Marie et Magdelaine Medail feu Jean
adsister de nos curateurs avons recu de
Joseph Guiffre cinq livre a compte d'une
autre pention et le quitons pour autant.
Benoit Gendre Curateur Michel Rochas
curateur.

40
Plus Marie et Magdelaine Medail adcistee
de nos curateurs avons recu de Joseph Guifre
le restant de la pention ci devant et avons
signer pour elles pour ne scavoir les dittes
filles escrire. Faict ce 20 may 1722
Michel Rochas Curateur
Benoit Gendre Curateur.
Nous soubsignes Marie et Magdelaine
Medail feu Jean adcistee de nos curateurs
soubsigne declarons avoir receu de Joseph
Guiffre la pention d'une annee dont de interest
nous la quitton pour une annee de interest des
deu
obligation sans prendre du capital.
Ce 20 iun 1723 signe Benoit Gendre
Michel Rochas curateur.
Nous Marie et Magdelaine Medail
adcistee de nos curateurs soubsigne
avons receu de Joseph Guiffre
les pensions d'une annee faict
ce 30e jullet 1724 enfoy
Michel Rochas Curateur

41
Je Marie et Madelaine Medail
approuvant la main aliene confesent
avoir recu de Joseph Guiffrey
la pention des deux obligations
de l ane 1729,
ne sachant ecrire ay signe pour elles
Jacque D(S?)imiand

42
Je Marie et Magdelaine Medail
approuvant la main aliene confesent
avoire recu de Joseph Guiffrey les
pantion d'une obligation de l anee
mile sept cent ving et six. Ne sac
sachant pas ecrire ay signe pour
elles Jacque Simiand

43
Memoire d une obligation ?ners
Barthelemy Garnier des Gleises de la somme
de vint et une livre faict par obligation
passée par maistre Garnier lan mille
six cent septante et quatre et ce
neufuiesme iour du mois de septembre
Je soubsigne confesse à voir receu
de Joseph Guiffre pour sa part
de neuf annee pour les arrerages
et le quitte des pention jusqu
premeir de julet denier iour de iun
et por sa part de neuf annee 2 tt 12 sol
six denier et je le quitte jusque au
terme de lobligation 1708 et en foy
Thomas Garnier.

44
Je declare avoir recu de honneste
Josepf Guiffre un payemen la somme
de cept livre au capital quil doibt?
son frers? d'une oblication ?, de
Barthelemy Garnier mon humqule?
et le quite son capital et pantion
de sinq annee et me suis day ?
de la clause solidere de avec ces
freres. Faict ce dixiem de desembre
mille cept sent hresce? anfoy.
Michel Faure

45
Pour faire pour escrire
on doit prendre ver de gris ?
argent vif broyé bien tout ensemble
avec urine d enfant puis en
pour faire couleur de toutes sortes
de metaux pren pierre paragonne
ou crystal et le broyer tres bien
avec de la glaise et oeufs & enecris?
& quand il sera sec ? la couleur
que tu voudras pour faire couleur
argent sans argent passer une once
destain deux onces argent vif et les
fondes ensemble pour les broyer dans
de leau gomée. Pour faire
lettres verdes prens ius de rue ver de gris
& safran broye bien tout ensemble
et en ecris avec des baies de gomer
Liqueur d or pour escrire
prens un oeuf fait du mesme
iour puis le perse en un bout
et entireras tout le blanc que

46
prendras deux patries ni faisant
une partie sel armoniac, bien
net & bien pilé et empliras loeuf
tout plein puis le mesleras bien
tout ensemble puis boucherar
ledict oeuf avec sa piece et lestour
peras bien avec de la sire puis
lemettras dessous de la fiente
de cheval lespase de 20 iour
25 iours puis prend une autre
demie quoquille doeuf et en fais
un chapeau sur le dict oeuf et le
couvrira de la dite fiente
pour faire toutes sortes de
couleur au bois prend fiente
de cheval et la fais couler
puis mesle si de la grosseur
dune faire dalun de roche
et autant de gome arabic.

47
Disme de Marquerite ma feme
D(o)y javeidon tiers seigle
autant d'avoine
pour disme de feu nostre paire
un iavedon dimi 8me segle
autant avoine
dimi javeidon tiers.
Je soubsigne declare avoir
reçeu des mains de honneste vieux mon
Monsieur monsieur
javeidon tiers
1 iaveidon dimi huictieme
Laus deo patris
gui. Je soubsigne Joseph
Guiffre

48
L anée mille sept cent six
Francois Rochas un iournal
a faucher au Seleiris autre
au prés du bois plus je luy ay
faict une portiere au beal
plus en l anne 1707 je luy ay
ayde à piqirer son charrue.
A resté le compté avec Francoise
Allemand vefve de Fabien Allizond
tant pour garder de vaches que betail
et sommes quittes pour la dicte année
compté avec Maguerite ma famme
plus ma famme luy a donné payé
tous ses iournaux tant d un coté que d autre.
1709.

 
liste d'opérations

t=livre tournois ; B=sols; d= deniers

1tt=20B; 1B =15d

49
En l année mille sept cent huict
Alexis Allemand consul à receu des
des mains de ma femme trentr sols
pour la premiere paye du lanson
et trois sols six deniers ci 1tt 13B 6d.
Plus loge un soldat venu de recrue
le dix de fevrier luy aidonne 2tt 6B 6d.
Plus le 8em mars deux livres
six sols ------------ cy ----------2tt 6B
Plus porte le mois de
2 bottes foein a Oulx.
Plus logé un soldat de Virgi né Allemand
mesme le 24 avril.
Plus ie suis allé à la garde à la Ramas le
mois de mey quatre iours plus logé deux
soldats du regiment de Limousin ce 10 juin 1709
sen sont allé le 26. fourni ?
? le iour de la dedicase 2 bote
foein au magasin de Bardonnesche
(écrit en rouge) .
Plus ma femme luy a donné trente sols
en monay ci 1tt 10B
Plus charge deux quintaux foein
dans notre grange
Plus je ay garde un soldat      21 tt
venu de Michel mon fraire
et venu de Benoit Gendre et je suit
allé le 20 janvier.
Plus je suis allé à la garde en
etcaiche le dernier detachement.

50
En l année mille sept cent neuf
Jean Medail consul a receu des mains de
ma famme le 7 mars deux pieces de toile sols
six deniers et deux pieces  de sis sols neuf
deniers qui font encore tuile sols six deniers
en tout dex livres six deniers ci 2tt 6B
plus fournis une quartiere avoine que Joseph
Garnier a porté à Suze le mois de mars.
Plus ie uis allé aux travaux aus Deveix
le 3me avril et men suis retourné le
8 avril et suis allé maxoner.
Plus ie luy ay donné le 12 iun une
livre dix sols ci ------1tt 20B
plus le 14 ie suis encore allé aux travaux
à Eixilles et suis resté deux jours.
Plus le quatre aoust ie luy ay donné
quinze sols ----- ci 15 B
plis ie luy ay donne le 15 septembre
une livre sept sols six deniers
1tt 7B 6d. Aresté le compte ce 13 febvrier
Argent doné, fourniture (liste d'additions).

51
L an mille sept cent dix Dominique
Andre consul ie luy ay donné pour
la premiere page ce troisieme desembre
1709 une livre six deniers ci--1tt 6d
plus fourny le sept ianvier une quartier
avoine à sa maison plus ie luy ai donné
ce 20 fevrier une livre dix sols ci 1tt 10B
plus le 24 avril je luy ay done une
livre sinq sols ci --------1tt 5B
plus je suis allé un iournal au grand Beal
au beal dernier
plus je ay fourny à Eixilles  le onze juillet
deux bottes et dix livres foein.
Plus porté le six de septembre
sinq 5 bottes à Oulx
Plus porté le 8 de septembre une
charge de bois à Oulx
Plus le 10 7bre porté dex bottes foein
et trois rups pailles.
Plus porté le 16 7bre quattres rups
Plus porte à Oulx le 19 7bre      bottes
foein
Plus porté le 28 une charge de bois à Oulx
plus le 28:7bre ie luy aiy donné quise
sols ci--------15B.
Plus le vinteneuf septembre jay porté à Oulx
quatre bottes foein. Compté ce 3 mars jay
payé ce 23 mars
je dois 1tt 7 B 6d.

52
(liste d'additions)

53
En l anée mille set cent six
Francois Rochas un iournal
à faucher au Seleiris autre
à faucher au pres du bois.
Jean Pierre Gleise un iournal
à faucher en ? de mars
Gabriel Gleise un iournal à
faucher aupres longs.

Nous Jean Pierre Guiffre Ioseph Guiffre
et Pierre Medail feu Andre
se declarons avoir fait un iournal
à defaire la masure des Medails
plus  trois iournaux à poser les peinages
de le cuvier de seluy de la grange plus
deux iournaux à poser les iasens qui sont
de deux pieses et lieux les iasent devan
plus deux iournaux à faire les colonnes
de les planter plus deux iournaux
à mettre les derniers iasent et ?
le faiter et faire un mariage
sur ée? Nous avons tiré neuf escus entre tous
dont ie ay tiré neuf livres de
ma part. En l an mile sept cent sept
plus trois iournaux à relimer? les

54
apatois faire trois mariages les poser
et faire une partie des aiguilles du
faitie faire la portiere et la pose.
Su rce Jean Pierre à tiré douze tt
et moy Joseph en ay tire neuf tt.

55
En l année mille sept cent sinq
Je ay donné à honneste Iean Pierre
Gleise 13B 4d pour la premiere paye
de la capitation plus une piece
de vingt sol le deuxieme may.
Plus je ay esté à la garde de
Pragelas lespasse de dixsept iours.
Plus fourni deuse bottes foein avec
le pont à Suse.
Plus le trente aout je luy ay done
une piece de trente et neuf sols
ci 39 B.
Plus fourny à Suse deux botes
foein et  ??
Plus 32 jours de garde a Perouse
Plus 2 botes foein à Oulx avec
port.
Compte aresté se 14 mars 1707
me reste devable 13 tt 24 B 2d
sans compter deux bottes foein.

56
En l anée 1706 Jean Allemand
Je luy ay donné pour la premiere
fois 2 tt plus le seize mars
une livre dix sols ------ 1tt 10B
plus pour la capition trois pieces de
quatre sols six deniers ci ----13B 6d
plus le premier may ie luy ay
doné un iournal à acomoder les
chemins à faire des chevres à ?
roche ? plus ie ay fourny a
Suse deux botes foein avec le
plus deux eymine avoine avec le port
plus 14 iours de garde en Piedmon a
la quinsiesme aout juillet iusque a la fin
? fourny a Oulx 4 botes foein avec
le port plus 1 foein a Sala-
bertran & une eymine avoine avec
la port plus logé un soldat du
regiment de Cordes venu le deux
otobre.
Payé croisé.

57
Je ay receu de honeste
Michel Guiffre la somme
de sept livres pour la vante
de mon bien plus receu
double livres plus receu deux livres
? auprise de trois B la livre plus deux
eimines avoine au prix de quinze sols leimine.

58
L an mille sept cen trois
Francois Rochas un iournal à faire un
beal a le ? autre iournal a faire une
muraille au Clos
? à faire un beal et
chenaus en Cotelonge plus autre iournal a Toussaint
Plus la mesme anée 4 iournaux
a acomodé ses enbeaux et banades à faire
et pontin ?
Francois Allemand feu Gustin un iournal
et un autre iuques à dix heures a faire un
muraille an dessous de sa court 1 eaupiere
Jean Baptiste Guiffre deux iournaux a
faucher.
Je confesse avoire receu du
dict Guiffre quarante cin livres
--45 ttt morny P En foy
Simon Medail.

59
(liste d'opérations)

60
En l an mille sept cent douze
Hyppolite Allemand feu Francois Jean Baptiste
je luy ay donné pour la premiere paye du
lançon vint sols le 7:xbre 1711 plus dix sols
en marchandise à sa mere le 9:xbre 1711.
Plus le 28 fevrier de l an 1712 une livre  ci 1 tt.
Plus le sinq mars une livre huict sols six denier
cy 1-----------------1tt 8B 6d
Plus le dix neuf avril je ay porté un rup
paille en Sesane plus ce vingtneuf je ay
doné une cartiere avoine à sa mère.
Plus le 31 iuillet porté 8 bottes au Planches
Plus le 14 aout quattres bottes au Planches
et un iournal le mesme iour à garder le magasin
et trente livre de paille le mesme iour.
Plus le vint aout porté sinq bottes au Planches.
Plus le vint quatre porté une charge bois à Oülx.
Plus cy devant le 19 porte une autre charge à Oulx.
Plus le vint huit porté une charge bois à Oulx.
Plus le vint huit six bottes aux Planches.
Plus le 2 septembre porté cinq bottes aux Planches.
Plus le 4 septembre porte  sinq bottes à Oulx.
Plus le 17 7bre ï luy ay donné une livre quatrorze.
sols cy -------------------1tt 14B compté
Le 26 fevrier lan 1713 ie luy ay
donne 1tt 2B 6d sur 39 tailles.

61
ay done a sa mere 1tt 8B 6d
En l an mille sept cent treise
Hyppolyte Allemand feu Francois
à receu des mains de ma femme la somme
de une livre seize sols ----------cy 1tt 16B
ce neuf janvier plus ce 22 fevrier 1 et luy ay
done un felip sur le royal plus le mesme
iour 22 fevrier une piece de vint sin sols
faict en tout 4 tt 19B.
Plus je ay prix le prix faict des ponts
du Fouas et du chemin entre 1.
Le 24 janvier 1714 faict comte avec Hyppolite
Allemand feu François jay tiré de la
souppe 1tt 11B 3d et jay quitté mon
rolle le capital et negotial et quinze sols
deux deniers pour le chef de Iulien Blanc.
24 tailles
compté le 23em mars avec Hyppolite Allemand
jay tiré cy presentement 4tt 9B 3d
me reste devable 10B.

62
En l anée mille sept cent onze
Michel Gleise consul le luy ay donné
pour la premiere fois le 30 descembre
de l an 1710 quinze sols cy ----15B
Plus ie luy donné ce 24 janvier
de l an 1711 deux livres sinq sols cy
cy ------2tt 5B
Plus le vint may 1tt 12B en pieces de
sinq sols sinq deniers.
Plus le vint six juin une quartiere avoine.
Plus le vint sinq juillet onze sols
cy ------ 11B plus le 6 septembre
porte 4 bottes foein à Chaumon plus le
le 19 porte une charge de bois à Bardonesche
plus un iour au piquet plus le 24 portyé
2 bottes pailles plus 24 porté 6 bottes foein
au magasin plus le 26 dix buches bois à
Bardoneche plus le 28 porté 5 bottes
au magasin au ? plus le 29 jeay ayde
a distribuer le magasin avec Antoine Medail de
et Loüy Reüil. Plus 4 bottes foein au magasin
le 4:8bre plus le 6 8bre  porté 5 bottes foein
plus le 9:8bre porté 4 bottes au magasin plus
le 18 octobre 1tt.
Porte 30 septembre 4 bottes foein au pres de Blanc pour Bolar
lan 1711 (ecrit en verticale dans la marge).

63
L an mille sept neuf je ay
envoyé au Chasteau de Beaulard deux
peaux de chamoys et une de mouton
à Jean Baptiste Nicaniere marquées de belles
marques.
L an mille sept neuf
Gabriel Balnc je luy ay donné de viande
sinq livres et dimi se monte 11B dun agneau avec la fresure
plus un iournal a faucher aux Allemands a clouté
plus autre à faucher au Rechadet autre en pied des
Reüil & desous la Broüe au Clos et dessous le
Ban plus autre à moissoner aux maisons de ?
plus autre a moissoner en Leichalet et Ioüglas
plus autre à faucher au Tepas et Belengions et ?
plus autre à faucher en la Beattri & ?
quittance passée du dict achat payé au moyen de
un epiece de trente sols le reste au susdict
iournaux quittance passée par maistre
Garnier dans son domicile en presence de
Michel Faure et de Pierre Guiffre.
L an mille sept cent dix nous avons envoye
cuir de vache au Chateau de Beaulard
(déchiré) marque de telles marques vers la
(déchiré) plus une croix ver le dos
(déchiré) gauche et mon noir.


(dessin)

64
(liste d'opérations)

65
(liste d'opérations)

66
79 places Joseph
Jean Pierre 103 places
Michel 103 places
sont aller à Rochemolles le 9 avril
Pierre Garnier
venu de Ioseph venu le 20 ianvier
Le dict cenetalle à Rochemolles
de Gabriel Balnc le 24 avril
desloge le 4 mars limosine venu le
8 iun plus un autre venu le 20
Blaise 134 places

67
L an mille sept cent neuf
un iournal à Marguerite Valori a faire
des colomnels et les planter - 8B
Pierre Garnier a faire une
muraille.
Michel Rochas ie dois un iournal
Joseph Reüil ie dois 1 iournal
Francoise Allemand veufve de Fabien Allizond
nous a garde sinq brebis 8 iours le printemps
plus un iournal de Michel plus un iournal
de Marguerite et moy luy ayy donne
7B 6d au moyen que ie luy ay done un
douzaine des boutons que ie luy ay achepter
plus elle nous a file deux livres  laine
et ie luy ay mis le fons à un seillon et
acomode une ianie dont je crois que ils
fasé la filure plus 3B que ie luy ay presté
pour achepter de poy plus 5 liar pour une epeingle
plus elle nous a garde quatres brebis 3
semaines l autonne plus un iournal à  faucher.
Compté l'an mille sept cent dix avec Francoise
Allemand veufve de Fabien Allizond et sommes quittes.

68
(liste d'opérations)

69
(liste d'opérations)

70
(liste d'opérations)

71
En l an mille sept cent quize Estienne
Allemand consul je luy ay donné pour
la premiere fois le trente et un descembre
la somme de deux livres quize sols
argent bas  cy ----- 2tt 14B
Plus le treze may ie luy ay donne une
livre six sols tros deniers cy -- 1tt 6B 3d.

En lan mile sept cent seize nous
Joseph Guifre & Ioseph Reüil avons porté
un cuir de vache au Chateau
de Bolard chez les Chalmas plus
ie luy ay porté une peau de veau
le tout marqué de telle marque
(dessin) à la queuee

72
En l an mille sept cent seize Joseph
Garnier consul ie luy ay donné pour
la premiere fois le vint et trois fevrier
une livre huit sols cy ----- 1tt 8B
plus le 22 mars ie luy ayy donné 15 B
de Dorothée ma famme une livre
quinze sols --- Cy 1tt 15B
plus le second iun ie luy ay donné
quarante huit sols ----- cy 2tt 8B
plus un dim iour au moulin
plus le neuf octobre ie luy ay donné
une livre dix sols cy ---- 1tt 10B.

En l an mille sept cent dix sept
Dominique Andre consul ie luy ay
donné le 17 janvier 1tt 4B plus le
28 janvier 1tt 4B plus le 5juin ie luy ay
donné une livre quinze sols cy 1tt 15B
Tailles 24  compte aresté avec
Dominique André le 31 iullet ie luy ay
donné onze sols 4 deniers. 1718

73
En l an mille sept cent quatorze je dois
à Ignace Faure 1tt 1B pour de forger
plus quinze sols à Dorothée pour façon
de thoille.
Marie medail vefve de Michel Reüil
me dois dix sols pour façon de cordes et une
bachase de vaux
Aresté les comptes avec Francoise Allemand
tant pour iournaux que garde de vaches
betail et autres choses elle me reste devable
8 iournaux au prix de sept sols compté
iusques à la fin de may 1714.
Ignace Faure un journal à faucher
dix sols cy 10B
En l an mille sept cent quatorze
nous Ioseph Guiffre & Ioseph Reüil
avons porté au Chasteau de Bolar
un cuir de vache plus moy ie luy ay aporté
une peau de veau & une de mouton mort que
de telles marques à la queüe. (dessin)
En l an mille sept cent quize
ie dois 1 tt 3B 6d forger plus ou le
socs cy 22B de reste 1214 qui monte
une livre quatorze sols 6d en tout.
Plus je luy ayde 2 iour à faucher.

74
Total du chef de feu
nostre paire 9 Cs 3 pittes
1 quart + huictieme
chef de feu mon beau paire
4 Cs 3 pittes 1 quart,
il faut compter par
chasque denier.
Anthoine Reymon
luy ayy paye ce 4 mars
chef de ma belle
mere 2 pittes 1/4.

75
L an mille sept cent dix sept huit je ay
esté asigné pour payer la doctte de
Jeanne Reüil fille de Paul Reüil
dont en cherchant les paiers
je ay trouvé un benefice dinuentaire
faict par Anthoinette Gentil femme
de Benoit Reüil avec une vente des
fons dotaux de Bartholomée Rochas
famme de Paul Reüil recencé par
maistre Garnier et une indication
du testament de la dicte Bartholomée
recu par mtre Dominique Meyiere
de Bardoneche dont nous ne avons
pas pu trouver sur ses repertoires
faict une diligente recherche payé
les surtaxes des cabinés chez Anne
Ayme de Bardonesche chez mtre Beraud
chez Medail chez mtre Allemand
en l an 1718.

76
La mesme anée 1717 et le 26 février
nous avons faict nostre présentation au
pardevant monsieur l intendent payé sinq
sols de France plus nous avons pris pour
nostre procureur monsieur Carerro
Cerrutto lequel nous à faict payer
pour ses drois quatre livres de Piemond
plus pour le papier marqué six liar.
Je ay rembource la part des frais
que ma belle soeur ma rendue
vint 28 fevrier dont ie luy ay donne
quittance pour sa part.
En l an mille sept cent dix huit nous
avons faict fouler de draps en Bolar par
ensemble avec Caterine dont nous en avons
5 aulnes en l année 1719 neuf aulnes par
moitié en l an 1720 dix aulnes Caterine
en a 3 aulnes plus en lanée 1719
deux aulnes sarge par ensemble
payé pour 20 aulnes et Catherine 19
ce premier may 1722.

77
15 B pour futeaille
15 B pour iournaux
16 B pour garde des vaches
4 B pour cordes
-------------------
2tt 11B 6d
Jean Pierre Gleise a receu 5B au moyen de façon
sabots de bois plus ie luy avons encorde file sinq
livres laine en lan 1720.
Andre Allemand en l an 1720 nous luy avons
filé sin livres laine
plus deux sols 3d pour oygnons
compté quil me reste deu 4B 6d
plus en l an 1721 file 4 tt laine ledict ?
Marie Gendre je luy ay faict ?
4B plus un grand mortier 4B plus un
faiselie avec une faiselle 4B plur 2 iours
à faire des borneaux et les alerquent?
En l an mille 1723 Benoit ou Anthoine
Mounier du Puy mont foulé 7 aulnes draps
et deux aulnes dimi sarge.
Plus en l anée mille sept cent
vint sinq 6 aulnes draps et un
dimi sarge.

78
En l an mille sept cent vint
et sept Pierre Gleise consul
ie luy ay donné le cinquiesm
may sept livres cy - - cy 7tt
En l an 1729 je dois
à Ignace Faure pour forger
m'avoir forgé une livre
neuf sols cy ----1tty 9B
et luy me dois un couver plein
arche ie luy ay fourny les ays plus
aux prix de vint sols plus ie luy ay
acomode une iare qui etait en pieces
lay rasemblée et faict le fons set
monte dix sols.
En l an 1730 il ma chanse un
fesour et moy ie luy ay donné deux
eimine charbon.
Plus en l an 1734 il ma chausé un so?
et un feson et éguisé une autre.

79
En mille 1738 il ma forge pour 2B
En 1739 18B plus deux fers de ma male.
Les deux derniers 2B 3d pour m avoir planté un.
En l an 1740 il ma fait d ouvrage
pour 5 soles et plus acomode un ser
sercle de ? et ie luy ay paye.
Plus en l'an 1740 acomode
un anneau de quimangle et un
des lengués de tirer bois.
En l an 1742 areste le compte
avec Ignace Faure de tous les
travaux qu'il ma faict et de se que
son fils ma forgé et sommes quittes iusque à ce iour.
Le sinq may mesme anée
1742 en foy Joseph Guiffre.

80
Joseph Reüil en l an 1743 me doit
trente et sinq livres pour pris de son
eure que iay faict et seize livres
pour saliare de mon garcon qui
la servi en Val Freides et sinq iours
en l année 1732 que mon garson luy
à ayde à batre le blé sur ? ie
luy dois la garde d une vache
plus il me doit quatre ecules bois
et une lose que ie luy ay sercle de bois
sur cela iay receu quarante livres
et les iournaux et les eculles et
la lose que iay acomodé reste
pour la garde de la vache.

81
Nous avons porté un cuir de
vache à Bolar avec deux peaux
de brebis l an 1743 le sept decembre
retié les deux peaux.
En l an 1744 je ay prise de se?
de Joseph Reüil pour une piece
dix sols a compte  de dix livres
quil me doit de la rante de une
vache et un veau que ie luy ay
rendu  aporté icy le deu de l an
raporté icy larticle cuy après Michel Reüil.
En 1751 me doit la rante d'une vache
6tt et la façon d'un seillon à deux
fons et un iour ma mule pour porter
des guairecles à Eixilles et moy je
luy ay faict garde une vache 1742
qui est morte à la montaigne a la
sainct Laurens a peu pres

82
En l an 1751 Jean Valori consul.
Je luy ay doné le 17 fevrier six
livres douze sols ------ cy 6tt 12B
plus le vint et trois mars ie luy ay
donné dix livres ------- cy 10 tt
un iour au canl desus le 7 juin
et le 21 iun un iour au canal desus
avec Pierre Gleise.
Plus le seize juillet donné quatre livres
cy   ---------------------- cy 4tt
plus le 3 octobre 4tt.
Aresté le compte avec icenuation
le 4 fevrier 1752 croise le trois
le chef de Ioseph Guiffre et de Hipolite
Medail et de la femme de Jean Odo?

83
En l an mille sept cent dixhuict
Anthoine Allemand consul ie luy ay
donné pour la premiere fois trois livres
ce vint sinq fevrier cy ---- 3tt
plus le 31 aoust ie luy ayy donné quatre
livres   cy ---- 4tt a des tailles
tailles  d'Anthoine Allemand.
Estimé de cadastre 78tt 4B 8d
En l an mille sept cent dixneuf Mathieu
Guiffre consul luy ay doné pour la
premiere fois ce quatre mars vint sols
cy 1 tt
plus le 30 avril je luy ay doné quatre livres
cy ------- 4tt.
Plus ce vint et un may ie luy ay donne trois
livres  cy------3tt
plus le mois de septembre ie luy ay
doné ma part d un chamois avec
Esprit Heoud à raison de trois livres
de Piemon
Plus le 22 octobre ie luy ay donné seize sols
Mathieu Guiffre a 20 taille, compté le (déchiré)

84
Pierre Allemand à 20 taille
En l année mille sept cent wint
Pierrre Allemand consul je luy ay donné
ce second février trois livres cy ---- 3tt
plus le sinq avril 1720 je luy ay donné
trois livres quatre sols huit denier 3tt 4B 8d
plus le vint huit avril ie luy ay doné
trois livres douze sols onze deniers
cy --------------- 3tt 12B 11d
plus le 28 octobre dix huit livres 18 sols
trois deniers cy  --------------18tt 3d
plus je ay esté une fois a la garde
au Clot du Guy 2 iours plus autre garde
au dict Gy 3 iours plus autre garde au
Plan du Col dans les maisons 3 iours
plus une charge bois de 19 buches a
Bardoneche.
Compté ce 22 mars 1721 payé pour les
trois chefs ---------------- sur 20 tailles.
En l an mille sept cent 21
Benoit Gendre consul
je lui ay done ce quinze mars trois livres
un sol cy --------------3tt 1B.
plus le 10 juin je luyay donné une livre
plus le 17 juillet ie luy ay donné 3tt
en?

85
Plus ie iay esté faire les baraques
un iour
plus je ay esté à la garde au Thure
plus jay esté à la garde au ?
Gay avec Andre Allizond le
plus le quatorze septembre ie luy ay
donne une livre dixneuf sols
Plus le 8 decembre une livre dix sols cy 1tt 10B
Plus au mois de decembre iay esté à la
garde 6 iours Jean Baptiste cose double
la gare au Plan du Col pur 24 tt dix sols
En l an mille sept cent vint et deux
1722 Eloy Allemand consul
ie luy ay donné pour la premiere pay
le 31:xbre trois livres cy 3 livres.
Plus le quatorze iun 1722 ie luy ay donné trois
livres sinq sols cy  ------------ 3tt 5B
plus ce 9 aoust ie suis allé porter la ?
? dans de garde à la Chaux
? 23tt trois ?

86
En l an mille sept cent vint trois
Jean Pierre Vachet consul ie luy ay
donné pour la première fois 1tt
3 sols 6d ce 28 --- xbre plus le 3 avril
1723 ie luy ay donné deux livres dix
sols cy ------ 2tt 10B
Plus le 31 aoust je luy ay donné
deux tt 7B 6d
plus sur le chef de Dorothée le iour
que dessus donné 1tt 17B.
En l année mille sept cent vint quatre Michel
Rochas consul ie luy ay donné ce quite ?
unze livre dix sols cy  -- 1tt 10B
Plus jay esté un iour aux chemins
plus je ay faict une muraille au
jardin du sieur curé au prix de deux
livres tournois plus le 29 avril
ie luy ay donné trois livres 3tt
plus le 17bre 1724 4tt 18B 9d.
Compté sur vint tailles.

87
En l an mille sept cent vint sinq
Francois Allemand consul feu Francois
ie luy ay donné ce six aprevil six livres
dix sols de Piedmond cy ----- 6tt 10B.
Plus ie luy ay donné ce 23me iun trois
livres dixneuf sols cy ---- 3 tt 19B.
Plus ce quinze septembre trois livres
sinq sols ----------- cy 3tt 5B.
En lan 1731 Esperit Heoud consul
un iour à faire les chemins au mois de
fevrier.
Plus un autre iour aux chemins au mois
de mars de l année 1732
En l an 1732 Hippolite Heoud consul
un iour au grand beal le 4me iun
1732.

88        Role des heures
Au Rechadet prendrons leau
le onze lombre etant au Fartinet
iusque à minuit.
En la Barsache
prendrons leau le quinze à dix
heures iusque à deux heures apres
midi.
En Meaille pour le premier
puis prendrons l eau le dix le soleil
levant au Condemynes iusque quil et
au pont de la Balme
Pour le second cours le quatorze
deux heures apres midi iusque
? etant en Grange Roude,
clos le 20 à midi iusque à deux heures.

8
9
au ? le 14 à deux heures
apres midi iusque lombre etant
en Grange Roude
En la Saignette pour le dernier cours
predrons lau le 21 l ombre etant
au Fartinet et la garderons iusque
à minuit pour le premier cours la prendrons
leau le dixsept lombre etant
en Grange Roude et la garderons
iusque l ombre etant au Fartinet
plus pour leure de amable (déchiré)
prendrons l eau le soleil etant à
pont de la Balme iusque a (déchiré)
au Beatrix daval le 4 à deux (déchiré)
heures et la garderons iusque
lombre etant au sommet
desus la Broüe le 6 a 2 heures apres
midi la gardeons iusque à (déchiré)
pour un seitour dimi.

90
(liste d'opérations)

91
Andre Allemand feu Joseph
nous luy avons gardé en l an 1728 1729
trois vaches.
Plus en l an 1730 nous luy avons
gardé deux vaches.
Luy nous à gardé 3 brebis en l an 1729.
Plus je luy ay donné ce 23 avril
1731 deux livres trois sols huit
demiers cy ---------- 2tt 3B 8d
sur le roole de Jean Garnier
plus sur le roole de Ignace Faure
quatre sols six deniers ce 2 may
1732.
Plus iay esté un iour au grand
beal le 30 may Esperit Heoud ?
Plus ie luy ay donné ce quatre
iun 1731 trois livres cy 3tt.
Plus le dix 7bre 1731 je luy ay
donné trois livres quatres sols
cy  -------------------- 3tt 4B.
Plus en l an 1731 gardé 3 vaches.

92
Andre Allemand
du 26 xbre 1731 je luy ay
donné deux livres treize sols
--- cy -------------------   2tt 13s.
Plus  ie luy ay donné ce 2 décembre
cinq livres  cy ---------- 4tt.
En l an 1732 ie luy ay donné
le vint un iudeux livres cy 2tt
plus la mesme anné 1732 ie luy ay
aidé dixsept iour et mon garcon
sinq en present 22 iour à batir.
Plus en l an 1732 nous luy avons
garde quatre vaches cy 4 vaches.
En l an 1732 ie luy ayde un
iour mon garçon et moy à faucher
plus deux seitour à prix faict.
Plus sinq iour en la cheminée
et bariere de lierre plus gardé
six brebis une morte reste sinq plus
six agneaux le printemps.

93
Et luy a payé pour moy deux
sols Piemon pour garde d un cheval.
En l an 1735 nous luy avons aydé
mon garçon et moy un iour a
faucher.
Plus une livre onze sols pour ma part
de deux peaux de chamois la moitié
d'une et le tiers de l'autre aux prix de
deux livres cinq sols.
En l an 1736 Joseph mon fils luy
à aidé un iour à faucher au foein.
Plus moy luy ay aide un iour a faucher
au reuiuve plus deux iours à faire
des borneaux pour la fontaine.
Plus en 1737 un iour à faucher
aux Belengieus.
Plus en 1737 nous luy avons
gardé sinq vaches et un veau qui ?
iours plus en l an 1738 sept iours
à faire ses parois 
              cy ---- 7jours

94
Plus un jour à faucher en 1738
les sept iours de la paroy cy devant
et le iour cy sus marqué restent compté
pour sa part d'un queira que iay
prix au Gleise au prix de quatre
livres.
Plus en l an 1738 nous luy avons
gardé trois vaches.
Plus en 1739 mon garçon
luy à aydé un iour à faucher.
Plus en l anée 1739 gardé
quatre vaches
plus la mesme anee un iour à
faucher.
Plus en l an 1746 ie luy ai presté
ma mule pour aller au vin a la
cantine à Eixilles et la gardé un
iour et dimi et une perdrix que ie
luy ay vendu pour douze sols 6d.
De l an 1753 luy ma fourny un ?
?
?

95
Joseph Garnier en l an 1728
nous luy avons garde 6 six brebis
plus en 1729 nous luy avons garde
six vaches pendant un mois puis
il ena oté quatre reste deux  tout le
temps.
Plus en l an 1731 ie luy ay fourny
douze sols en fleur de souffre
Plus en  lan 1730 deux jours
a six sols par iour à couper du bois.
Plus en lan 1731 nous luy avons
gardé 4 vaches au comencement
puis reste à deux.
Plus en l an 1732 ie luy ay fourny
sept sols dimi de Piemon pour avoir
leau de vie le jour de la Generale
pour une livre dimi
tournoise le present article pour m avoir
rendu le 18 du mois
d aoust mesme anée.

96
Aresté le compte avec Ioseph
Garnier le vint et quatre
octobre mille sept cent trente
et trois (ie dis 32 écrit dans la marge) et la promesse que
ie luy dois reste à vint livres
Piemon.
Joseph Garnier en l an 1734
nous luy avons gardé 1 brebis le
printens 14 iour
plus en autone depuis sainct
François plus 6 depuis le retour
mesme anée.
En l an 1734 ie luy ay ayde deux
iours a faire travailler au champ
foran. Plus ie luy ay presté sinq
sols de Piemon pour achepter deux vere
à boire.
Plus pour garde de vaches 3 du
commencement puis il en ont oté 2
et remis patre 2 plus ils ont oté
10 iours devant le terme
plus pour garde de brebis. Mesme
année 1734 à scavoir 17 du

97
commencement plus deux agneaux
la moitié du temps.
Plus en l an 1736 nous luy avons
gardé trois vaches du commencement
puis une la moitié du temps.
Aresté ce compte avec Ioseph
Garnier le dixieme juin
1737 le tout compté trois pots
de vin quil ma fourny reste huict
livres sinq sols quatre deniers
Piemon que nous avons compensé
sur la promesse que ie lui dois
et le dict Joseph Garnier apres
avoir compté le travail que nous
luy avons faict en son batiment
des Reüils. Me reste devable de
neuf livres une parpaillole sur
sela je ay pris un pot dimi de
vin semonte six sols Piemon.
Plus le 19 aout un pot dimi de vin.

98
Les trois pots de vin restent deüs
trois dimis pots a 4 tt Piemon et la
garde de trois vaches et une de lentrée
du mois de aoust et une brebis depuis
sainct Jean quil doit la garde les
trente livres cy devant portée et une parpaillole et
payé en argent.
plus le 19 aoust 1739 iay
pris deux pots de vin à
sinq sol le pot.
plus en l an 1738 nous luy avons garde
sinq vaches.
L an 1739 un pot de vin le mois
de fevrier et un dimi au mois de
mars pour mes abeilles.
plus luy ay aydé un iour au
cham Fourou en 1739. Et payé
plus un demi pot de vin que nous
avons beu en mangeant la frica
fresure dun chamois.
Arest de compte avec Hypolite
Garnier le treize septembre 1739
et sommes quittes iusques à ce iour
sauf la garde des vaches de l an 1739.

99
En l an 1741 je ay pris un pot de
vin au mois de fevrier Hy Garnier.
Compte aresté avec Hyppolite
Garnier le quatre iuin et semis
quittes iusque à ce iour 1741.
En 1743 nous luy avons aydé
un iour mon garson et moi aux
bals le lendemain mon garson
tout seul en tout 3 iours.
En l an 1743 2 iours le 29 et 30 may
plus le un de iuillet un iour de plus le 13
plus le 21 aoust mon fraire Pierre.
Plus nous avons heu son mulet 2 iours.
En 1749 un iour Pierre le 2 aoust.
En l an 1750 le second de may à faire
une muraille en son iardin. Plus
le 30 iullet à faucher plus le 19 aide
a moisoner plus 16 s des herbes.
Plus en 1752 un iour à chal?
desous le Clos.

100 
 
Page d'écriture (a à n)

101
Francois Rochas
doit la garde de deux vaches
plus en l an 1734 la garde de 1 brebis
plus en l an 1735 garde 4 depuis la
Touseint iusque à la neige trois semaines.
plus mon garçon Pierre luy à aydé
deux iours à battre le ble mesme aneé
et sur cela ie luy dois deux poulés.
En l an 1747 iay fourni les chandeles
pour entere le garcon de Michel
Simian une dimi livre Nice et un
sol que elle me doit de reste d un
torchon que ie luy ay faict la mesme
anée --------- Michel Simian.
L anée 1750 Marie Guiffre ie luyay
fourny un torchon pour le prix de
douze sols six deniers sus ie iay
tiré iay une pierre de valoir
et luy nous a gardé sinq vaches en 17?

102
Page
d'écriture (a à e)

103
Anthoine Agnes
en l an 1731 un iour a faucher
en Clot de Mar.
En l anée 1732 autre iour à faucher
en Clot de Mar.
Compte aresté avec le dict mtreAgnes
en l an 1733.
Plus nous avons aresté le compte quand
ie luy ay ayde a comoder son couvert
qu'il me reste redevable deux livres
Piemon tant pour un iour les air que
ie luy ay fourni que la façon de les poser
et un iour mon bourisque et un
iour à faucher.
Plus la façon de une table pour son
ecuvier plus un iour à faucher et
deux manches à faux.
En l an 1734 ie luy ay aydé deux iours
à faucher.
Je Joseph Guiffre ay aresté
compte avec Antoine Agnes le
vint et un may mille sept cent
trente six et ma donné

104
aquit iusque a 1737 au
terme de l obligation.
Anthoine Agnes un iour
en l an 1736 à acomoder les
portes de son ecuvier le 13 juillet
plus un iou à faucher en pre deime
plus un iour mon fils à faucher
en Clot de Marc et buchelier
plus une dimi livre poudre a
dix sols de France.
Plus payé pour le dit Agnes le 12
decembre 1736 sur le role de
Jean Pierre Vachet 12s ld.
Plus en l an 1737 un iour a
faucher en Leirette
Plus autre iour a faucher en
Clot de Mar.
En 1738 mon garçon lui a ayde
deux jours a faucher
plus un iour a faucher au Lavlet
en l an 1738.

105
Aresté le compte avec Andre Gleise
le vingt huit decembre de l anée 1740
et luy ay donne sinq livres Tournoi pour
deux pentions y compris la garde des vaches
de l an 1740 et luy suis resté
devable de vint sol Tournois.
Payé le dict Gleise 1741 ??
et capital.
La taille de Bolar
se monte à 6c pitte
4iers douziesme
cy 6cs 3 12
Jeay presté de huille de Sainct
Sebastien à Andre Allizon sa pleine
bouteille de seybalnc? ezt le mesme
à Gabriel Guiffre plus a Andre Allemand
plus un petit ? iaune plus
a Francoise Blanc plein un douill?
du sol rompu pas tout a fait
plein.

106
En l anée 1744 Loüys Valori consul
premierement le 20 ianvier iay
porté huict buches bois à Bardonesche
avec une onie et dimi huille.
Plus le 14 fevrier iay porté six rups
et six livres foein à Eixilles.
Puls le 19 fevrier septs rups et sinq tl livres
pailles à Oulx -- cy 1 rups 4 tt.
Plus le six mars porté un rup foein
à Bardoneche  -------- cy un rup.
Plus le neuf avril porté dix
buches bois à Oulx.
Plus le 27 avril sept rups quatre livres
foein à Eixilles  cy 7 rup 4tt.
Plus ie luy ai donné le six iun six livres.
Plus le sinq  ?? une livre dix cy
Plus le tretiem iuin ie luy ay doné
sept livres   cy  -------- 7tt.
Plus nous avons eté aux travaux
a Eixilles le vint neuf iuin pour
toute la semaine. Le dimanche

107
le cinq juillet restée nuit et encore
restée pour les brigades iusque au
douze Pierre Allizond muletier.
Plus le 10 ianvier ie luyay doné quatre
livres ---------- cy 4lt.
Plus le 14 mars donné quatre livres cy
le vint quatre avril 1745 aresté le
compte et luy ay doné 3tt dix deniers
et sommes quittes croisé.
En l an 1744 Michel Gleise consul
le 31 may un iour au beal desus
plus le quinze iun ieluy ay doné quatre
livres  cy ------- 4tt.
un iour au beal desus plus autre
iour au grand beal Andre Rochas et
Andre Heoud et moy le 4 iuillet.
Le 16 septembre fourny 6 rups foein et on
plus le 21 septembre rups foein a Salabertran
et livrer seigle à Salabertan.
Le 10 et 11 septembre ay resté aux travaux
plus le 14 :19:16i17i et 18 aux travaux
plus le 13 mars ie luyay doné 11 tt 3B 4d
et croisé son role.

108
Plus le vint quatre octobre ie luy ay
donné trois livres  ------------ cy 3tt
Le dix decembre ie luyay doné quatre
livres  -------------------cy 4tt.
Plus le 5 janvier 1743 trois livres
ci --------------------3 tt.
Compte aresté et afranchi avec
Jean Gendre consul ce 4 mars
1747 à recu de moy ce mesme
jour 4lt 10 soul 2d pour reste
de compte.

109
En lan 1744 iay payé la taille
de Bolar à Gustin Bermon le 21 decem-
bre 1tt 6s c'est disme.
dime doit un iavedon chasque
neuf deniers.
En l an 1748 payé à Gabriel Nanet
du Puy pour taille 1tt 14s compris le
dime.
En l an 1751 payé  la taille de Bolar
à Gabriel Navet et luy ay donne 1tt 18s.

110
En l an 1746 Jean Gendre consul
le 12 ianver un jour au grand chemin.
Le 26 ie luy ay doné quatre livres cy -- 4tt
plue le vint neuf mars six livrees  cy 6tt.
Iay esté à Suse pour comparoitre
devant monsieur le Compte Berton.
Le 7 fevrier trois iours
plus le 31 mars encore pour le mesme
suiect 2 iours.
Plus le 6 iuin ie luy ay donné siq sinq livres
cy ----------------- 6tt  cy    5tt
Plus un iour au beal desus le 17 de juin
plus le 29 juin 2tt 17s.
Le 8 iullet une livre sept sol 1tt 7B
aresté le compte en la page cy
devant.
Payé la taille de Bolar de l an
1746 et le dime de deux années
à scavoir un iaveidon et tiers un
peu plus avoine.

111
En l an 1747 Jean Francois Guiffre
consul ie luyay donné le 25 ianvier
six livres cy 6tt ----
Plus le 16 avril ie luy ay donné six livres
 --------------------------- cy 6tt.
Plus le 20 iun six livres cy 6tt.
Plus le 4 iuillet 4 rup paille a chaume.
Plus le 14 iuillet une eimine avoine
aux Espagnols à Bardonesche.
Plus le 18 une charge bois à Oulx 14 buches
plus sinq rups foein à Eixilles cy 5rups.
Plus le six septembre un rup foein au
Freysenés chez le consul.
plus le 12 septembre une charge bois 10 buches.
Compte aresté avec le susdit le 23
avril 1748 et luyay doné deux livres
dont les six teniet sols sont pour le
chef de Hypolite Medail.

112
Joseph Reüil
nous doit un iaveidon grene de
chanvre et une livre huille à 10B ?tt
et 10s la grene et 3s 6d à acomoder
deux seillons et nous luy devons la
garde dune vache.
Plus luy nous doict six clapes boy
gras et deux peiles 2 cabasses de
boy gras et la vante dune brebis
et nous luy devons la garde dune
vache deouis sainct Iacque et
de chaux? et me dois encore la façon
de quatre batons ferrés.
Conte araité antre nous Ioseph Guiffre et Michel Reüil ce jourduy
treise avril dont nous sommes
quittes de tout iusque a ce jour
et an foy de ce que nous sommes signés
fait à Millaure ce 13 avril
an foy Michel Reüil Joseph Guiffre.

113
En l an mille 1742 iay payé monsieur
Agnet des Arnaux la somme de trente
et sept ecus et et 15 tt tournois interet.
Le tout payé comptant à sa chambre
à Bardoneche et ay emprunté un loÿ
dor de 20 tt une parpaiolle et un sequin
a 9 tt 10B  ? et un ongre à 9 livres
sinq parpaioles en tout 39 tt
emprunté de la chapelle et 19 tt que
ie avais deia emprunté argent Piemon.
En l an 1745 nous avons fourny
sinq rups foein à Pierre Allizond
à sept sols le rup et luy avons garde 4 vaches.
Michel Reüil en 1751 me doit lavante
dune vache qui monte 6tt et un iour mostre
mule porter de greniere? à Eixilles et un
seillon à deux sous la vante de la vache
au prix que 1 mois faict avec Jean Baptiste
Guillaume de Rochemolles save il nous
gardoit encore un chevrot.

114
En l an 1751 aresté le compte
avec Pierre Allizond de tout
iusque à ce iour premier may.
Et nous somes signer Joseph Guiffre
Pierre Allizond par oublie
dune faux 4s pour fromage le 24
(porter boy dans la marge) iuillet 7s? un iour la mule 4s
plus autre iour la mule au foein 4s
pour herbes 8s 6 plus 16s pour
bure et fromages plus en ?
pour beure 14s plus 2tt onces
cuir à 16s monte 2tt 4s.
En 1752 arest de compte avec Pierre
Allizond nous reste deu une livre
sinq sols six denier ----- cy 1tt 4s 6d
retranche sinq sols d'une faux cy 4s
plus 6s pour herbes poireaux et oignons
plus un ioür la mule au fumier: 4s.
Plus une livre huille 7s. 1752
aresté le compte avec Pierre
Àllizond ce vint sept decembre1752.

115
En l an 1736 Jean Baptiste Guiffre
consul
un iour au chemins le 16 mars.
Mesure de l an 1740
desous ma maison contien 3 iavedons
manque 22 toises.
Anthoine Agnet contien
le restant de sa piece sept
iavedons: 7toises
y compris les 22 toises quant
manquant a ma portion.
Pour le venin pierres orties des
plus venimeuse et les piles ?
et les mettes avec terre grase
puis mete desus linffure?
Ignace Faure une tt 3B pour
forger plus un sol pour faire un couteau
plus 1s 4d pour planter deux fers
à nostre mules en 1751.

116
Roole de l'eau
Premierement au Rechadet
le onze lombre etant au Fartine
iusques a minuit.
En la Barsache le quinze à dix heure
iusque à deux heures apres midi.
En Me(d)aille pour le premier cours
le dix le soleil etant au codemine
iusque qui est au pont de la Balme
et de segond le quatorze apres midi
iusque que lombre etant en grange Roude.
Au Clos prendrons leau le vint
à midi iusque a deux heures.
Au Reneirifs à deux heures apres
midi iusque lombre etant en grange Roude.


117
En l anée 1740 nous avons
porté un cuir de vache à Bolar
ce par ensemble avec Michel Guiffre.
En l an 1744 iay preste une eimine
ble seigle mesure comble a Alexis Bele
En 1746 aresté le compte avec le dict
Bele et luy suis resté devable 28s Piemon.
Le lendemein 9 auvril ie luy ay donné deux
seitiers ble à ?dit au prix de 21tt
le seitier.
En l an 1748 nous avons esté quitte.

118
? aux chemins 5
? au chemin 20
? au chemin 10
? au beal 10
Du compte de Ignace Faure 7 tt 3B
sur le ? de 1732 x
sur le mesme 1732 30d
sur le rolle de 1732 6tt 1B:?
sur le mesme 1732 3? 15?
Nous avons faict ?
? en la griote? ?
la ? En 1746 le 22 may
nous avons mené la griot? au ?
Jesus Maria.

119
(liste d'opérations)

120
Je crois en dieu le pere tout puissans
createur du ciel et de la teree et en jesus
Christ son fils unique notre seigneur qui à
eté coçeu du saint esprit né de la vierge
marie à souferr sous Ponce Pilate à eté
crucifié mort enseveli est descendu aux
enfers le troisieme jour est reçucité de
mort en vie et monté au ciel ou il
est assis à la dextre de dieu le pere tout
puissant dela il viendra juger les vivans
et les morts je crois au saint esprit la
sainte eglise catholique la communion
dis sainte la remission des pechés la
resurrection de la chair la vie eternel
ainsi soit il.
Alexandre
A a b c d e f g h i k l m n o p
q r s t u v x y z signe pour omega
Alexandre Guiffre de Millaures
Alexandre Guiffre
         Alexandre Guiffre (signature)
                           Alexandre

121
Avec le consentement de
son E monsieur marquis Bablion
Chevalier d'ordre militaire de S
Maurice et lagent? lieutenant general
des armées du roy et gouverneur
de la ville et province de
Suse et avec la permission
de monsieur Colme Capitaine
Comendant de la Compagnie de
reserve du regiment provincial
de Turin
Il est permis au soldat.
Guiffre de reserve malade à
l'hopital d'aller à Millaures pour
l'espace de quinze jours pour se
remettre en santé apres quoy il
se rendra à la compagnie. Fait à
Suse le cinq de decembre 1747  Bablion

122
Vista a Susa Vesquino
chirurgino maggiore ?
hospitale Alexandre Guiffre
Alexandre.
En 1751 Michel Reüil
me doict la vante d'une vache
6 tt et un iour la mule
pour porter des gruyeres
à Eixilles.
Plus en lén 1752
une livre et dimi huille
à 7B la livre
et la façon dun seillon à deux fons
et nous luy devons la garde dun cheval
qui luy et monté
et deux pots de vin en l an 1753.
En l an 1753 iay receu dix livres
à compte pour la vante dune vache 6tt
comme nous sommes eite de ?
le reste pour autant du salaire
de mon garcon Pierre qui ?
servis en Val Freide.

123
Aresté le compte avec Jean Valory
du rolle 1751 compté les deux journaux.
Ce compte aresté le 5 de fevrier de l'an
mille sept cent cinquante deux.
Doné 4 tt 9B compris les journaux.
Compte aresté du rolle de Hipolite
Medail avec Jean Valory de meme
année 2tt 11B 10d done 2tt 11B 10d
de meme jour du :5: fevrier de
meme année que despis
vuide le rolle de la lode de
meme année done 4B 10d.
Croise les trois rolles le cinque de
fevrier de meme anneé que desus.
Doné au consul de Bolar ce 9 fevrier
1752 une livre treize ? 1tt 13B 6d
plus deux livres pour le cuir a Bolar cy 2tt
plus 16B pour clous plus 13B pour
depense à Bardonesche avec le ?
plus douze sols pour façon de l'huile
pour acomoder le bronsin et marmitte 1tt 1B
et la garde des vaches à Andre Allemand
une livre deux 6d.

124
Les journaux que jay faict
en l'anneé 1752 premierement
le onze mars et le vint et
vinun de meme mois avec trois
ais fourny pour le banc.
Plus un jour a Hipolite Garnier
à crerpenter desous les Clots le
quinze mars de l an 1752.

125
Page d'écriture


126
Michel Simiand nous luy devons apr
cy devant la garde de quatre vaches
et une pierre de valer au prix de
douze sols et luy me doit onze livres
dix sols pour blé vendu l an 1751 et
et en l an 1753 ne me voulant pas
payer ie lay faict asigner devant le iuge
monsieur Agnes lequel na pas voulu
comparoitre at ay tire un defaut et le luy
ay signifie le 1me octobre zt le onze du?
Il ma donné deux seitier ble que Jean baptiste
Heoud les à retirer pour le prix de neuf
livres dix sols les deux. Le reste il le doit
encore avec les frais qui se montent
à une livre un sols.

127
(Page d'écriture)
p e a q h i u v
Joseph Guiffre

128
(Page d'écriture)

129
Dies breviabuntur
spiritus attenabitur
dies breviabuntur et
spiritus attenabitur
dies breviabuntur
spiritus attenabitur et
dies breviabuntur et
Baudin Colme Capitaine
Commandent de la ?
de Turin
Alexandre









Trascrizione C. Rochas, S. Ottonelli
Traduzione S. Ottonelli

Home
tt=livre tournois ; B=sols; d=deniers
1tt=20B; 1B=15d