Généalogie

Registres paroissiaux (baptêmes, mariages, sépultures)

Les registres paroissiaux sont l'équivalent de l'Etat Civil, leur création remonte à l'Edit de Villers-Cotterêts (1539) sous François 1er. Ils sont publiés dans "Ordonnances royaulx sur le faict de la justice et abbréviation des procès par tout le royaulme de France ... publiées en la court de parlement à Paris, le sixiesme jour du moys de septembre l'an mil cinq cens XXXIX - 1539"



De faire registre de baptesmes
Aussi sera fait registres, en forme de preuve des baptêmes, qui contiendront le temps et lheure de le nativité, et par lextrait dudict registre, se pourra prouver le te(m)ps de maiorité ou minorité, et sera plaine foy à ceste fin.
Art. 51
(Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France,  pdf page 27)

A cette époque les registres ne concernent que les baptêmes et la mention des parrains et marraines n'est obligatoire qu'après le concile de Trente. L'ordonnance de Blois (1579)  renforce l'obligation de tenir dans la paroisse l'enregistrement des baptêmes, mariages et sépultures rédigés en français. En 1667 l'ordonnance de Saint Germain impose un double registre, un dans la paroisse et un double au greffe du bailliage avec obligation de, porter les baptêmes, mariages et sépultures sur le même livre, de deux témoins pour les baptêmes et sépultures. Pour les mariages "seront mis les noms et surnoms âge, qualités et demeures de ceux qui se marient, s'ils sont enfants de famille, en tutelle, curatelle, ou en puissance d'autruy, et y assisterons quatre témoins qui declareront s'ils sont parents, de quel costé et en quel degré".



Enfin tous les feuillets des registres des paroisses "seront paraphés et cottés par le juge royal". Et donc dans la Haute Vallée de Suse ils sont contrôlés par les services du bailliage de Briançon:

Les registres sont donc soumis à une taxe (papier timbré). Vers 1708, peu avant la partition de 1713, le timbre du royaume de France (fleurs de lys et/ou dauphin) disparait. Il est remplacé pendant un an ou deux par celui du Piémont et le timbre disparait définitivement.


1674
Bardonnèche

1675
Bardonnèche




1678
Les Arnauds


1691
Millaures

1704
Les Arnauds


1710
Les Arnauds



A partir de 1802 la région devint le département du Pô et l'administration française y imposa  l'état civil. La date de mise en application dépendant un peu du village concerné. Pendant une courte période l'état civil se substitue ou pas aux registres paroissiaux suivant les paroisses. Dans certains cas le curé redige au début de cette période les actes religieux et ceux de l'état civil. Puis l'état civil est rédigé par le maire. Dans certaines paroisses le curé ou l'employé de mairie continue d'employer le calendrier grégorien, dans d'autres ils utilisent le calendrier républicain (ou calendrier révolutionnaire français) et dans certaines paroisses ou communes les deux systèmes sont utilisés:


Acte de naissance rempli et signé par le curé avec la date des deux calendriers dans le registre des naissances de l'an XI arrêté et signé par le maire en fin d'année avec une date du calendrier républicain

A la fin dela période napoléonienne l'état civil est tenu par le maire et les registres paroissiaux par le curé. Après la chute de Napoléon l'état civil napoléonien n'est pas poursuivi dans cette région d'Italie et l'état civil ne commencera qu'à l'unité italienne (1866). A partir de cette date coexistent les registres religieux et l'état civil.

En général la langue utilisée dans les registres antérieurs à 1600 est le latin. Ensuite tous les registres sont rédigés en français jusqu'en 1862, année à laquelle l'italien devient la langue officielle pour les registres paroissiaux.

Ville
1er registre
Latin

1er registre
Francais

1er registre
Italien

Bardonecchia
1546
1581
1862
Beaulard
1608
1652
1862
Bousson

1693
1862
Cels
1575

1862
Cesana
1600
1600
1862
Chateau Beaulard

1603
1862
Chiomonte
1619
1664
1862
Desertes 1643
1670
1862
Exilles

1653
1862
Fenils Solomiac
1638
1686
1862
Les Arnauds
1632
1669
1862
Melezet

1731
1862
Millaures
1646
1669
1862
Oulx

1605
1862
Puy Beaulard


1889
Ramats


1880
Rochemolles

1656
1862
Rollières

1818
1862
Salbertrand

1583
1862
Sauze d'Oulx
1582
1670
1862
Savoulx

1641
1862
Thures
1632
1660
1862


Les registres paroissiaux et l'état civil napoléonien de toute la vallée à l'exception de Bardonecchia, Beaulards, Cesana (Bousson, Rollières, Désertes, Fenils, Solomiac) sont consultables au Centre Culture Diocésain de Suse:
http://www.centroculturalediocesano.it